c
Saison 01 épisode 01

Chroniques de la spiritualité contemporaine

La loi de l’attraction et la pensée positive
Par Élisabeth Feytit

En 2006, le film “Le secret“ de l’Américaine Rhonda Byrne débarquait dans le milieu du développement personnel, allant jusqu’à faire du concept de “Loi de L’attraction“ un passage obligé pour toute personne qui s’intéresse à la manière d’améliorer sa vie, que ce soit psychologiquement ou dans les domaines très concrets de la santé, du succès professionnel ou des relations amoureuses.

Même si elle a alors secoué le monde jusqu’à devenir mainstream, cette idée n’est pas nouvelle. Elle constitue en réalité le fondement-même de la spiritualité contemporain.

Icône donation

Garanti sans pub
Grâce à vos dons

Méta de Choc est gratuit, indépendant et sans publicité. Vous pouvez vous aussi le soutenir en faisant un don :

Ressources
Pour aller plus loin

Ressources Épisode #01
La loi de l’attraction et la pensée positive

Définitions :

Exemples de promoteurs de la Loi de l’attraction :

Physique quantique et Loi de l’attraction :

Les dangers de la “pensée positive“ :

Suggestions
Vous pourriez aussi aimer ...

Script ! S01 E05

La médecine quantique

Par Élisabeth Feytit

La médecine quantique dit être porteuse d'un “changement de paradigme“ dans le domaine médical. Qu'en est-il vraiment ?

Échangeons
Commentaires

  1. Bonjour,
    suite à votre réponse quant à mon ressenti sur la vidéo YouTube :  » Ésotérisme – les gourous du New Age  » , me voilà.
    Alors tout d’abord , je tiens a dire que pour cet audio , je suis totalement d’accord sur votre definition de la loi de l’attraction et ses conséquences, et vous l’expliquez très bien.
    Par contre je suis désolé d’avance de ressentir le besoin d’exprimer ce sentiment de désaccord avec vous, probablement parce que je respecte le chemin que vous avez choisi et le travail que vous faites.
    Je suis pratiquant , par nature ( depuis tout petit) , de la pensée positive et je pense que vous allez concrètement l’observer : je crois que quand on subit une epreuve difficile a surmonter, broyer du noir, s’enfoncer dans un désarroi n’est pas une solution pour surmonter la dite épreuve, je n’ai jamais vu la peur ou le stress être efficace face à ce qui nous attend et pourtant nous sommes, pour la plupart, dotés de ces sentiments humains, c’est normal.
    Alors comment faire ? Quand on est seul pour affronter ce qu’on ressent ? Quand ce qu’on ressent est plus fort que ce qu’on pense? J’essaye d’aligner mon coeur et mon cerveau, de les mettre en accord avec ma conscience. Pour moi dans chaque épreuve, il y a quelque chose de positif a tirer sur soi-même ou sur ce qui nous entoure, un arbre mort donnera vie a autre chose et nous avons le pouvoir de décider quelle est la lueur de notre soleil, c’est sur cela que je me concentre. En fait plutot que de boire un verre de whisky chaque fois que ca ne va pas ( si c’est que de temps en temps , un verre de whisky ca fait pas de mal j’imagine) , je pense que c’est plutot le même verre de whisky , que je ne bois pas , et je décide de voir le coté rempli du verre, ou le coté vide. D’ailleurs pourquoi ca serait un verre de Whisky et pas une bouffée d’air frais? par exemple.
    Dans tout les cas, je ne me sens pas différent des autres gens, je pense qu’on vit tous avec des remords, des regrets, de la tristesse, de la haine et de la jalousie parfois, pour certains, en bref ces sentiments jugés négatifs alors que, positivement (je fais exprès d’appuyer le mot), on peut s’en nourrir comme une force qui nous fait aller de l’avant.
    Pratiquer la pensée positive ou la positivité de la pensée je dirai plutôt , ca a un but: d’avancer dans sa vie personnelle.
    Apres quand même vous soulignez les dangers que peuvent avoir la pensée positive, j’admet observer une influence involontaire sur certaines personnes qui m’entourent , exemple, je suis en colocation avec un ami qui a fait une longue dépression auparavant , et j’observe, par mimétisme, que ma manière de voir les choses, la vie, l’a fait quitté cet état , ou au moins l’a aidé a avancé dans sa vie personnelle. est ce du déni ? est il toujours malade? en suis-je vraiment la raison? je ne peux diagnostiquer car manque de compétences et de diplômes, je me fie donc a mes yeux.
    Ensuite, pour ceux qui pratiquent ces pensées afin de vivre dans le déni, il est encore une fois bon de savoir nuancer les choses, séparer le grain de l’ivraie ,ce qui est bon pour soi, cela demande un peu d’introspection.
    Et enfin, je tiens a dire que je ne regrette pas du tout d’avoir atterri sur votre site, et vous remercie. Vous traitez ici deux sujets interessants que je ne lie pas parce que je ne crois pas en la loi de l’attraction tout simplement. Vous faites un travail que je ne peux que respecter et saluer et je sens que votre engagement est bienveillant, je vous encourage donc dans votre mission.
    Je vais ecouter les autres podcasts et tenter de ne pas vous assaillir de longs messages a chaque fois , mais j’ai beaucoup de choses a dire(contre).
    Au plaisir de ces echanges de désaccords enrichissants pour ma personne.

    1. Bonjour et merci de votre intérêt.
      Chacun•e trouve les solutions qui lui conviennent et tant mieux si c’est votre cas.
      La dépression est un phénomène qui est très étudié et dont on sait que c’est une maladie liée notamment à des problème neurologiques. La pensée positive ne peut être une cure pour cette maladie et de manière plus générale, la “positivité“ peut néanmoins avoir ses travers. Pour aller plus loin sur ces sujets, je vous conseille l’écoute de l’émission “Les dangers de la pensée positive“ et la consultation des ressources sur la page de l’émission : https://metadechoc.fr/podcast/chroniques-de-la-spiritualite-contemporaine/les-dangers-de-la-pensee-positive-bonus/.
      Bonne écoute, bonne réflexion.

  2. Bonjour et merci pour ce passionnant podcast.
    Cependant, après une petite recherche sur Phineas Quimby, je m’interroge sur ce passage de votre discours le concernant : « (…) très inspiré par le christianisme, il invoque Jésus et encore aujourd’hui certains versets de la bible sont interprétés dans le contexte de la loi de l’attraction (…) ». S’il a exercé une influence notable sur Mary Baker Eddy, fondatrice de la Science Chrétienne, il n’est pas avéré qu’ils aient partagé les mêmes opinions concernant la religion, et ce serait d’ailleurs là que leurs pratiques se distingueraient.

    1. Merci de votre intérêt, Aurélie.
      Si Phineas Quimby est très critique vis-à-vis des prêtres (comme des médecins) et s’oppose à la vision puritaine de Mary Baker Eddy, il n’en reste pas moins qu’il fonde ses théories sur une réinterprétation du Nouveau Testament. Pour lui, le Christ et Dieu sont immanents, c’est-à-dire qu’ils sont présents en nous, et nos pensées portent de manière intrinsèque leurs conséquences positives ou négatives, sans qu’un être transcendant soit amené à les sanctionner. Les “étudiants“ qui prendront sa suite pour créer la Nouvelle Pensée ont clairement prolongé et propagé cette approche : une branche dissidente du Christianisme de l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.