#16

Contes et légendes de l’intelligence

Avec Stéphanie Aubertin, psychologue

Doué, surdoué, précoce, haut potentiel, zèbre, prodige, génie, EIP, HP, HPI, autant de termes qui désignent les personnes, enfants ou adultes, dotées de capacités intellectuelles largement supérieures à la moyenne.

Lorsqu’on en entend parler dans les médias ou les discussions de famille, c’est souvent pour évoquer des difficultés. L’intelligence serait donc une qualité rare qui se retournerait contre celui ou celle qui en est la dépositaire.

Depuis une vingtaine d’années en France, beaucoup d’idées, quelquefois contradictoires, circulent sur les surdoués. Ils seraient hyper-intelligents mais en échec scolaire, très empathiques mais incapables de s’intégrer, doués d’hyper-perceptions mais condamnés à l’incompréhension du monde qui les entoure.

Si la recherche a encore beaucoup de choses à découvrir, il est clair que ce sujet à la mode véhicule énormément d’idées fausses.

J’ai rencontré Stéphanie Aubertin, psychologue neuropsychologue basée près d’Aix-en-Provence, spécialisée dans l’accompagnement des personnes surdouées, enfants et adultes.

1
c

Épisode #16.160mn
L'intelligence, cette belle inconnue

Pour commencer, posons les bases. Qu’est l’intelligence ? Que mesure un test de QI et comment ? L’humanité est-elle de moins en moins intelligente ?

Timecodes Épisode #16.1

00:02:22Qu’est-ce que l’intelligence ? Définitions, différence entre intellect et intelligence.
00:09:32Bref historique de l’évaluation de l’intelligence, Binet et Simon, âge mental, échelle de Wechsler.
00:17:29Passer un test de QI (WPPSI, WISC, WAIS) : compréhension verbale (similitudes, vocabulaire, information), capacités visio-spatiales (cubes, puzzles), raisonnement fluide (matrices, balances), mémoire de travail (chiffres, images, arithmétique), vitesse de traitement (code, symboles).
00:26:31Le test comme outil clinique. Faut-il passer un test de QI ? Les variations de résultats (indice global et pics). QI non-interprétable.
00:50:11Les origines du surdouement : familiales, culturelles, génétiques ?
00:57:06Notre QI est-il en train de régresser ? Effet Flynn.
2
c

Épisode #16.256mn
Fly-tox sur les mythes !

On sort l’insecticide et on s’attaque aux mythes. Car oui, le monde merveilleux du haut potentiel intellectuel est parsemé d’idées fausses et donc potentiellement d’idées dangereuses pour le petit cerveau de tous ceux et toutes celles, surdoué•es ou non, qui s’y reconnaîtraient.

Autant vous prévenir, le deuxième volet de cette série s’annonce épique ! Êtes-vous motivé•e à voir votre cerveau aussi clairement que possible ?

Timecodes Épisode #16.2

00:02:14Hypersensibilité : hyperesthésie (les 5 sens).
00:06:45Hyper-perceptions (vision à 360°, 6e sens).
00:10:04Compétences émotionnelles (empathie, neurones miroirs). Qu’est-ce que l’empathie ? Réflexe, théorie de l’esprit, processus visio-spatiaux.
00:20:38Sensibilité à l’injustice, ascenseur émotionnel. Test de Dabrowski.
00:22:35Intuition, pensée en arborescence, pensée divergente.
00:28:02Pourquoi ces stéréotypes sont attirants. Narcissisme ? Les biais mnésiques, le syndrome de Cassandre.
00:34:01Les conséquences de la croyance. Les professionnels qui alertent. La diffusion des mythes sur les réseaux sociaux (biais de confirmation).
00:47:39L’effet Barnum et le parcours de Stéphanie Aubertin.
3
c

Épisode #16.353mn
Anatomie de la douance

Maintenant, on aimerait bien enfin savoir ce qu’est un, une surdouée ! Nous allons être gâtés ; Stéphanie Aubertin partage généreusement son expertise sur le sujet, toujours sur la base des dernières découvertes scientifiques.

Ah, et on avait oublié d’occire quelques mythes, encore ! De nouvelles secousses sont à prévoir. Mais vous avez l’habitude maintenant.

Timecodes Épisode #16.3

00:01:18Les caractéristiques du haut potentiel intellectuel : rapidité de traitement de l’information, mémoire à long terme. TDAH ? Lenteur ? Recherches en neurosciences IRM.
00:10:54Proximité et différences avec le diagnostic de l’autisme, Asperger.
00:18:43La notion d’effort, le mythe de l’échec scolaire.
00:26:15Les capacités motrices, le graphisme.
00:29:15Le Neurofeedback.
00:37:20Les philo-cognitifs.
00:42:59Le sentiment de décalage, le perfectionnisme, le sentiment d’imposture.
00:49:19Le très haut potentiel : HL (High Level), THP, THQI. Mensa.
4
c

Épisode #16.461mn
Juste une mise au point

Vous vous dites que le plus dure est derrière nous. Que ce quatrième volet apportera paix et réconfort. Oui, c’est vrai la résolution est au bout du chemin, mais il nous reste encore à traiter un point important. Et nous allons le traiter.

Message personnel à ceux et celles qui vont tomber de haut et qui vont avoir mal. Si ce qui suit vous met en colère, demandez-vous pourquoi. Qu’est-ce qui, dans cette conversation avec Stéphanie Aubertin, vous donne envie d’arrêter d’écouter ou de décider que toute cette série est nulle et non avenue ? Comme toujours, je vous suggère de prendre le temps de la réflexion.

Timecodes Épisode #16.4

00:01:16L’identité “zèbre“.
00:09:22Le marché du “zèbre“. Offres de coaching spécifique, enfant indigo. 12:55 : Le cas Jeanne Siaud-Facchin.
00:12:55Le cas Jeanne Siaud-Facchin.
00:36:57Quel accompagnement psychologique ? Faire un test ? La troisième vague des TCC, thérapie systémique, métacognition, roue des émotions.
00:44:45La méditation. L’émotion est-elle une pensée ?
00:51:10État d’esprit fixe / état d’esprit de développement.
00:56:41Étude sur un échantillon de patients.
00:57:53La Minute Stupide.
Icône donation

Garanti sans pub
Grâce à vos dons

Méta de Choc est un projet mené de manière indépendante et sans publicité. Soutenez-le en faisant un don :

L'émission en bref
Les meilleurs passages

Ressources
Pour aller plus loin

Ressources Épisode #16.1
L'intelligence, cette belle inconnue

Stéphanie Aubertin :

Définitions :

Histoire de tests d'intelligence :

Rationalité et intelligence :

Quelques caractéristiques des HPI :

Étude des origines possibles du haut potentiel :

  • L’examen clinique de l’intelligence de l’enfant. Fondements et pratique du WISC-V, de Jacques Grégoire (Editions Mardaga, 2019).

  • To be or not to be, l’héritabilité génétique en question, par Pierre-Antoine Gourraud (conférence à l’Université de Nantes, avril 2019) : https://www.youtube.com/watch?v=qT9t0MfEQ_I&feature=youtu.be

Les biais de stéréotype :

Hétérogénéité des scores au test :

Critiques de la régression du QI :

Ressources Épisode #16.2
Fly-tox sur les mythes !

Définitions :

Hyperesthésie :

Le cerveau interprète :

  • Et si le cerveau était bête ? de Nick Chutter (Éditions Plon, 2018).

  • Rationality and the Reflective Mind, de Keith Stanovich (Éditions Oxford University Press, 2010).

  • Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée, de Daniel Kahneman (Editions Flammarion, 2012).

Compétences émotionnelles :

  • Les compétences émotionnelles, de Moïra Mikolajczak, Jordi Quoidbach, Ilios Kotsou et Delphine Nelis (Éditions Dunod, 2020).

  • Étude du fonctionnement des compétences émotionnelles des jeunes à haut potentiel intellectuel, de Sophie Brasseur (Thèse à l’Université de Louvain, 2013) : https://dial.uclouvain.be/pr/boreal/object/boreal:130229/datastream/PDF_01/view

  • Les jeunes à haut potentiel sont-ils hyperémotifs ? par Brasseur S. et Grégoire J. (A.N.A.E., 2018).

  • Sensitivity to Nonverbal Communication (PONS), de Robert Rosenthal, Judith A. Hall, M. Robin DiMatteo, Peter L. Rogers , Dane Archer, (The Johns Hopkins University Press, 1979).

Empathie :

Test de Dabrowski :

Pensée en arborescence / vagabondage de l'esprit :

Personnalité et curiosité / créativité :

Pervers narcissique :

Livres de référence :

  • Les surdoués ordinaires, de Nicolas Gauvrit (PUF, 2014).

  • Le Haut Potentiel Intellectuel – Mise au point, de Vannetzel L., Gauvrit N. dirs (A.N.A.E., 2018).

Formations :

Ressources Épisode #16.3
Anatomie de la douance

Définitions :

Un cerveau plus gros (mais pas partout !) :

Vitesse de transmission de l'information (mais pas partout) :

  • Is general intelligence little more than the speed of higher-order processing? par Schubert A.-L et al. (Journal of Experimental Psychology: General, 2017) : https://doi.org/10.1037/xge0000325

  • Cortical glucose metabolic rate correlates of abstract reasoning and attention studied with positron emission tomography, par Haier R. et al. (Intelligence, 1988) : https://doi.org/10.1016/0160-2896(88)90016-5

  • Regional Glucose Metabolic Changes After Learning a Complex Visuospatial/Motor Task: A Positron Emission Tomographic Study, par Haier R.J. et al. (Brain Research, 1992) : https://doi.org/10.1016/0006-8993(92)90573-R

  • Cognitive functions correlate with white matter architecture in a normal pediatric population: a diffusion tensor MRI study, par Schmithorst V.J. et al. (Human Brain Mapping, 2005) : https://doi.org/10.1002/hbm.20149

  • The Parieto-Frontal Integration Theory (P-FIT) of intelligence: converging neuroimaging evidence, par Jung R.E., Haier R.J. (Behavioral and Brain Sciences, 2007) : https://doi.org/10.1017/S0140525X07001185

  • Development of the Brain’s Structural Network Efficiency in Early Adolescence: A Longitudinal DTI Twin Study, par Koenis M.G. et al. (Human Brain Mapping, 2015) : https://doi.org/10.1002/hbm.22988

Perfectionnisme chez les surdoués ?

Autisme :

Scolarité :

  • Réussite scolaire et professionnelle des personnes à haut potentiel intellectuel, par Nicolas Gauvrit et A. Guez (A.N.A.E., 2018).

  • Les enfants à haut potentiel : caractéristiques cognitives et développementales : En quoi sont-ils vraiment différents ? de Planche P. (Tikinagan, 2008).

  • Étude des croyances motivationnelles chez les adolescents à haut potentiel intellectuel. Des représentations à dénouer, de Catherine Cuche (Presses Universitaires de Louvain, 2014).

Hétérogénéité :

Neurofeedback :

Les “philocognitifs“, l'article original :

  • Hemispheric Differences in White Matter Microstructure between Two Profiles of Children with High Intelligence Quotient vs. Controls: A Tract-Based Spatial Statistics Study, par Fanny Nusbaum et al., (Frontiere in Neuroscience, 2017) : https://doi.org/10.3389/fnins.2017.00173

Régression vers la moyenne :

Autre :

Ressources Épisode #16.4
Juste une mise au point

Définitions :

Autour de Jeanne-Siaud-Faccin :

Psychologie :

Suggestions
Vous pourriez aussi aimer ...

Échangeons
Commentaires

  1. Concernant la baisse de QI des populations actuelles…n’est ce pas dû au fait que l’outil QI a été inventé à l’image de l’époque à laquelle il est apparu, et qu’aujourd’hui il faudrait inventer de nouveaux outils adaptés à notre époque pour mesurer l’intelligence? En bref, est-ce que les outils de mesure scientifiques, en sciences humaines, ne doivent pas se cantonner à un référentiel de temps et d’espace donné comme en sciences dures? 

    1. Comme clairement dit dans le chapitre 1 et étayé par des liens en ressources, il n’y a pas de baisse de QI.

      Pour information, l’outil d’évaluation d’un quotient intellectuel n’a aujourd’hui plus grand chose à voir avec ce qu’il était il y a 100 ans. Ces tests évoluent très régulièrement (différentes versions) et restent à ce jour l’outil, certes imparfait, le plus efficace pour mesurer l’intelligence (efficience cognitive).

  2. Un peu surprise par l’interview , Albert moukeibher remet clairement en question l’appellation haut potentiel … je trouve cela assez juste … 
    Est ce que finalement chaque individu ne serait pas différent de chaque autre ?… au delà du QI et d’une appellation haut potentiel … n’est il pas utile de faire ces tests juste pour établir des estimations des spécificités d’un individu en vue de l’aider à aller mieux ? Comme semble le dire votre invitée ? Et non pour se catégoriser ?… Elisabeth pourriez  vous être victime  d’  un biais de confirmation ?😉
    Le bien que vous a apporté ce test de QI n’est il pas finalement lié à une nouvelle compréhension de vous même et a une catégorisations entre les « normaux » et les autres ? Cela me dérange beaucoup cette idée la …

    1. Je ne m’identifie pas particulièrement à ce terme de “haut potentiel“. Je l’emploie parce que c’est l’appellation courante, au même titre que “précoce“ il y a vingt ans.  Elle est aujourd’hui utilisée par les scientifiques et les professionnels… Et sera sans doute amenée un jour à laisser la place à une autre.

      Quoi qu’il en soit tout l’objet de cette série est d’essayer d’identifier s’il y a des spécificités cognitives et comportementales chez cette population, qui, comme le souligne effectivement mon invitée ne peut être définie de manière uniforme. Je le dis moi-même dans l’émission : il y a une multitude de types de surdoués. Mais dans le premier chapitre, nous n’avons fait que poser les bases théoriques et avons encore 3 chapitres devant nous pour explorer tout ça 😉

      Pour ce qui est de mon vécu, ce que les résultats du test m’ont apporté, c’est justement l’identification de certaines différences vis-à-vis de la norme, que je n’avais pas identifiées et qui créaient des difficultés claires de communication avec l’autre. Comme le dit mon invitée, les surdoués, par leurs capacités cognitives accrues dans un domaine ou un autre, sont confrontés à des situations où leur interlocuteur ne peut tout simplement pas suivre leur raisonnement. Ensuite, qu’il y ait eu un effet psychologique positif additionnel, indépendant de cette nouvelle connaissance de moi-même, c’est sans doute le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *