#19

Au pays de Jéhovah

Avec Bertrand L'anonyme

Bertrand vit à Caen. Il est marié et a deux enfants. Dans les années 1970, ses parents se sont intéressés à la communauté des Témoins de Jéhovah et il a été élevé dans le mouvement jusqu’à y prendre des responsabilités à l’âge adulte. Et puis, il a questionné cette appartenance, ces croyances, ce mode vie. Ça n’a pas été simple.

Les Témoins de Jéhovah, aux côtés de la scientologie ou des mormons, représentent l’image d’Épinal de la secte, telle que dénoncée par les instances officielles de lutte contre les dérives sectaires dans les années 1990, à la suite des suicides collectifs de l’Ordre du Temple solaire en Suisse, en France et au Canada.

De ce mouvement, on connaît évidemment le prosélytisme insistant, voire collant, de duos propres sur eux, venus sonner à notre porte. On en sourit parfois, mais cette communauté éveille aussi en nous une peur profonde ; celle d’un jour peut-être se laisser séduire et faire partie d’un groupe de personnes au cerveau lavé, refusant les transfusions sanguines même au seuil de la mort, isolées du reste de la société jusqu’à se couper des membres de leur propre famille.

Dans cette série en cinq volets, Bertrand nous ouvre les portes du monde parallèle dans lequel vivent ces gens que nous croisons dans la rue mais qui nous restent insondables ; que nous les trouvions illuminés mais gentils, que nous nous apitoyions sur leur sort ou qu’ils nous terrifient.

1
c

Épisode #19.163mn
Au commencement était le verbe

En quoi croient les Témoins de Jéhovah et quel est leur quotidien ? Dans le mouvement dès l’enfance, Bertrand nous parle de l’endoctrinement et des obligations auxquelles sont soumis les membres de la communauté.

Timecodes Épisode #19.1

00:02:23La vision du monde des Témoin de Jéhovah : la Bible, Adam et Ève, le créationnisme, la conclusion du système de chose, l’Apocalypse, l’existence de l’âme.
00:11:29Comment reconnaître un Témoin de Jéhovah : les fêtes, le langage, le mode vestimentaire.
00:13:45La vie quotidienne : les réunions, le porte-à-porte, l'étude biblique, le retour de Jésus en 1914, le manuel de réponse aux objections, l’exploitation du malheur des autres.
00:32:31L’enfance dans le mouvement : cursus scolaire, ostracisme, croyance en Jéhovah, difficulté de prendre du recul, soumission sociale, peur de l’apocalypse, peur de l’organisation.
00:42:46La liste des obligations : réunions, étude des textes, exposés, lecture de la Bible, le texte du jour, la prière, la prédication, le service de pionnier, étude individuelle, étude familiale, la propreté, la délation des fautes graves, l’obéissance à l’organisation.
2
c

Épisode #19.258mn
Au cœur du système

À mesure que cette série dévoile le quotidien des Témoins de Jéhovah, elle nous permet d’entrevoir les mécanismes de leur croyance. C’est passionnant et subjuguant à la fois. Pourquoi ? Parce que les comprendre, c’est mettre un pied dans les tréfonds de l’esprit humain, de ses modes de pensée… De nos modes de pensée.

Timecodes Épisode #19.2

00:01:28L’ambiance dans le mouvement : chaleur humaine, commérage, norme vestimentaire, norme sociale.
00:04:42La hiérarchie de l’organisation : les dirigeants du collège central, “l’esclave fidèle et avisé“, être “oint de l’esprit de Dieu“, l’ascension sociale des hommes, ancien, surveillant de circonscription, filiale de France, rémunération.
00:15:08L’interdiction de douter ou de faire ses propres choix : double pensée orwellienne, risque d’excommunication, apostasie, rejet de l’intelligence.
00:24:28Le rapport à Internet : la traduction multilingue, les vidéos, les programmes pour enfant, les dirigeants starisés.
00:29:06Le jéhovisme : amalgame entre adeptes et système, se distinguer des religions traditionnelles, la notion d’unité
00:33:00Les origines du mouvement : protestantisme adventiste, fondamentalisme, William Miller, fin du monde, Charles Russell, Les étudiants de la Bible, Watchtower, Joseph Rutherford, radicalisation des “vrais Chrétiens“.
00:43:10La théocratie, liste des interdits totaux (exclusion) : fêtes, cigarette, relations sexuelles et flirt hors mariage, homosexualité, sodomie, fellation, remariage (le cas des violences conjugales), polygamie, pornographie, avortement, jeux d’argent, œcuménisme, arts divinatoires, armée, engagement politique, vote, ONU, interdit alimentaire, transfusion sanguine, don du sang, amis et membres de la famille exclus, enseignement par les femmes, critiquer l’organisation, darwinisme.
00:55:37L’interdit de dénoncer un autre Témoin de Jéhovah : le cas de la pédophilie.
3
c

Épisode #19.359mn
La soumission librement consentie

Mais qu’y a-t-il de sectaire dans cette organisation au juste ? Comment cerner les contours de ce qui dérange dans un mouvement auquel des gens, somme toute libres de leurs croyances, ont décidé d’adhérer ? Nous touchons là du doigt une question épineuse à laquelle les institutions internationales comme les États tentent bon an mal an de répondre.

Creusons donc encore un peu plus dans le quotidien des Témoins de Jéhovah ; touchons les profondeurs de ce point aveugle de notre société pour tenter d’y voir plus clair.

Timecodes Épisode #19.3

00:01:14 Les interdits relatifs : mariage hors du groupe, fréquenter des non-Témoins, vêtements, barbe, masturbation, études longues, activité chronophage, faire carrière, films fantastiques, violents ou sexuels, vulgarité, le mot “adorer“, sports de combat, yoga, méditation, superstition, piercing, boîtes de nuit, alcool, syndication, manifestations, discuter religion, apprendre les langues bibliques.
00:08:46Les signes de sectarisme : vocabulaire, alimentation, vêtements, refus de soins classiques, rupture avec la famille, engagement dans le groupe, soumission aux dirigeants, perte d’esprit critique, réponses stéréotypées, embrigadement des enfants, manque de sommeil, burn-out.
00:11:18La population du mouvement : mode de calcul, type de population, mort de la génération de 1914, défections après 1975 et 1995, accusations de dérives sectaires, MILS, Miviludes.
00:23:35La place de l’argent : achat et vente des revues de l’organisation, procès de 1990 sur la vente de matériel religieux, économie de l’immobilier, travail bénévole. 30:57 : Les parents de Bertrand : attrait pour l’occultisme, radicalité religieuse, martyr, pacifisme, les superstitions, les schtroumpfs, intelligence et pensée sectaire, violence familiale, violence conjugale
00:49:16Ce qui séduit les adeptes : la Vérité, Jéhovah comme nom de Dieu, refus de la trinité, restaurationisme, conviction / appartenance, la fin de la fin du monde, Covid, sentiment identitaire, Beyond the Curve, Terre plate.
4
c

Épisode #19.459mn
Sur l'autel de la vérité

Entrons dans la tête des croyants. Que ressentent-ils ? Comment vivent-ils leur idéal ? Et qu’est-ce qui fait que certains en sortent quand d’autres y resteront ?

Bertrand nous livre ici avec pudeur et précision l’intimité de son vécu. Attention, certains propos peuvent choquer.

Timecodes Épisode #19.4

00:00:50Une Vérité évolutive : connaissance exacte et universelle, surveillance de la Miviludes, argumentaire d’auto-persuasion, la notion de gourou.
00:05:42Le mode de pensée du croyant : Système 1 / Système 2, Daniel Kahneman, endoctrinement par le raisonnement, Gérald Bronner, Raymond Boudon, raisonnement circulaire, interdiction de douter, textes de la Bible, arche de Noé, Michel Onfray.
00:15:00La dissonance cognitive : l’exemple du frère de Bertrand, le sacrifice du martyr, l’imperfection explique la souffrance, Friedrich Nietzsche, Albert Camus, raison de vivre, statut d’objecteur de conscience, Raymond Franz, Louis Lecoin, Vatican II, souffrance et confort cognitif de la croyance.
00:26:47La variété des croyances : la Vérité objective, le mode de vie, l’appartenance communautaire.
00:29:01Comment sort-on du mouvement : exclusion pour faute, comité judiciaire, fornication, réintégration, rupture spirituelle, Église évangélique, apostasie, théories du complot, paréidolie, athéisme.
00:40:02Ceux qui restent dans le mouvement sans y croire : PIMO, fuites d’informations secrètes, masturbation, Bethel, adhérer sans croire, le discernement des enfants, les croyants ne sont pas stupides.
00:44:11La sortie du mouvement de Bertrand : Témoin de Jéhovah modèle, divorce, assistant ministériel, dépression, tentative de suicide, esprit critique, Normand Baillargeon, Leon Festinger, escalade d’engagement, Jean-Léon Beauvois, Robert-Vincent Joule, la date de 1914.
5
c

Épisode #19.558mn
La vie d'après

Bertrand nous explique comment il a réussi à trouver un nouvel équilibre hors de “l’organisation“… Et il nous raconte la chose la plus stupide qu’il ait faite de toute sa vie.

Timecodes Épisode #19.5

00:01:28L’effondrement de la croyance : s’ouvrir au doute, chercher l'erreur, libération et angoisse, le couple, les amis, la famille. La légèreté du scepticisme, changer de mode de pensée.
00:11:02La sortie du mouvement : apostat, refroidi, excommunication, Bethel de France, comité judiciaire, parallèle avec l’Islam, théocratie.
00:20:51La réaction de l’entourage : pression de l'organisation, la mère de Bertrand, ses beaux-parents, sa femme, l’éducation des enfants.
00:33:20Intégrer la vie du “monde“ : trouver des amis, vivre sans communauté, faire partie des traitres, la violence du système.
00:41:36Le recul de l’ex-croyant : regard sur la société, mécanismes sociaux, manipulation de masse, de l’autre côté de la barricade, le mépris et l'indifférence de la société, sensation de vide, continuer à lutter, Miviludes, répression en Russie, la fadeur de la vie, la légèreté et l’humour, effet Dunning-Kruger, vallée de la stupidité.
00:52:20Que faire de ses anciennes croyances : sciences bibliques, Paul Veyne, Thomas Römer, Livre des Juges, attitude vis-à-vis des Témoins de Jéhovah, aider les gens en phase de sortie.
00:55:59La Minute stupide.
Icône donation

Garanti sans pub
Grâce à vos dons

Méta de Choc est gratuit, indépendant et sans publicité. Vous pouvez vous aussi le soutenir en faisant un don :

L'émission en bref
Les meilleurs passages

Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation :  | Auteur.rice : Bertrand L'anonyme | Émission : Au pays de Jéhovah | Image d'illustration :

Ressources
Pour aller plus loin

Ressources Épisode #19.1
Au commencement était le verbe

Définitions :

Croyances radicales et dérives sectaires :

  • Les sectes, de Nathalie Luca (Presses universitaires de France, coll. Que Sais-Je ? 2519, 2004).

  • L’empire des Croyances, de Gérald Bronner (Presses Universitaires de France – PUF, 2003).

  • La pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques, de Gérald Bronner (Presses Universitaires de France – PUF, 2018).

  • Croire à l’incroyable, Anciens et nouveaux adeptes, de Romy Sauvayre (Presses Universitaires de France – PUF, 2012).

Les Témoins de Jéhovah :

  • Témoins de Jéhovah, par Jean Vernette in Dictionnaire des religions (Presses Universitaires de France – PUF édition Quadrige, 2007).

  • Les Témoins de Jéhovah, de Bernard Blandre (Éditions Brepols, coll. « Fils d’Abraham », 1991).

  • Apocalypse Delayed. The Story of the Jehovah’s Witnesses, de M. James Penton (University of Toronto Press, Third Edition, 2015).

Dérives et pédophilie au sein des Témoins de Jéhovah :

La prise de Jérusalem en -587 et l’interprétation des 7 temps :

Quelques livres jéhovistes :

  • La vie : comment est-elle apparue ? Evolution ou création ? (Watchtower Bible & Tract Society of New-York Inc., 1985), tiré à 11 000 000 d’ex.

  • Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis (Watchtower Bible & Tract Society of New-York Inc., 1982, 1989), tiré à 47 000 000 d’ex.

  • Qu’enseigne réellement la Bible ? (Watchtower Bible & Tract Society of New-York Inc., 2005).

  • Comment raisonner à partir des Écritures (Watchtower Bible & Tract Society of New-York Inc., 1985, 1989) : https://wol.jw.org/fr/wol/library/r30/lp-f/toutes-les-publications/livres/comment-raisonner-rs

La prédication auprès des personnes en position de faiblesse :

Le service de pionnier :

Les réunions et leur préparation :

Étude individuelle et familiale, lecture quotidienne et texte du jour :

Délation et obéissance à l’organisation :

Ressources Épisode #19.2
Au cœur du système

Les origines du mouvement :

Joseph Rutherford et sa villa californienne :

La hiérarchie :

Qui dirige le peuple de Dieu aujourd’hui ? (La Tour de Garde de février 2017, pages 23 à 28) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2017283

Quel est donc l’esclave fidèle et avisé ? (La Tour de Garde du 15 juillet 2013, pages 20 à 25) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2013533

Jéhovah forme des bergers pour son troupeau (La Tour de Garde du 1er mai 2006 pages 22 à 26) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2006325

Le problème du bavardage :

La manipulation mentale :

Les apostats "mentalement malades" :

Le rapport à Internet :

La soumission à la théocratie :

Les fautes pouvant mener à l’exclusion :

  • Comment déterminer si un comité de discipline religieuse doit être constitué (Faites Paître le Troupeau de Dieu, Chapitre 5 – page 59 à 72).

  • Le retrait volontaire (Faites Paître le Troupeau de Dieu, Chapitre 9 – page 112 et 113, §3).

  • Les Témoins de Jéhovah acceptent-ils tous les produits médicaux dérivés du sang ? (La Tour de Garde du 15 juin 2000, page 29 à 31) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2000447

  • Comment venir en aide aux faibles – Divorce et remariage (Faites Paître le Troupeau de Dieu, Chapitre 4  – page 54 §20).

  • Honorez le mariage chrétien (La Tour de Garde du 15 juin 1983, page 31, § 1 et 2) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/1983209#h=23

  • Heureux dans un foyer mixte sur le plan religieux (La Tour de Garde du 15 février 2012, page 29, §11 et 12) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2012124#h=20

  • Sortir de la violence conjugale (Réveillez-Vous ! d’avril 2013, pages 8 à 11) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/102013126

Ressources Épisode #19.3
La soumission librement consentie

Les interdits “relatifs“ :

Le sociologue Philippe Barbey et les Témoins de Jéhovah :

Changement de doctrine sur la génération de 1914 :

Le peuple le plus heureux de la Terre :

Affaire Jimmy Swaggart et vente de matériel religieux :

Activités financières de la Watchtower :

Martyrs et persécutions :

Le pacifisme jéhoviste

Autres :

  • La démocratie des Crédules, de Gérald Bronner (Presses Universitaires de France – PUF, 2013, “effet de dévoilement“ : page 99).

  • Behind The Curve, de Daniel J. Clark (film documentaire, 2018) : https://www.behindthecurvefilm.com/

Ressources Épisode #19.4
Sur l'autel de la vérité

Évolutions de la “connaissance exacte“ :

Esprit critique et systèmes de pensée :

  • Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée, de Daniel Kahneman (Flammarion, 2012).

  • Votre cerveau vous joue des tours, d’Albert Moukheiber (Allary, 2019).

  • L’empire des croyances, de Gérald Bronner (Presses Universitaires de France – PUF, 2003, chapitre 1, partie II : La croyance et la rationalité, pages 25 à 82).

  • Raison, bonnes raisons, de Raymond Boudon (Presses Universitaires de France – PUF, coll. Philosopher en sciences sociales, 2003).

  • Essais sur la théorie générale de la rationalité, de Raymond Boudon (Presses Universitaires de France – PUF, coll. Quadrige Essais Débats, 2007).

  • Émotion et rationalité, avec Albert Moukheiber (Méta de Choc, décembre 2019) : https://www.metadechoc.fr/podcast/shocking-13-albert-moukheiber/

  • Contes et légendes de l’intelligence, avec Stéphanie Aubertin (Méta de Choc, mars 2020) : https://www.metadechoc.fr/podcast/contes-et-legendes-de-lintelligence/

  • Petit cours d’autodéfense intellectuelle, de Normand Baillargeon, illustré par Charb (Lux, 2006).

  • L’échec d’une prophétie, de Leon Festinger, Henry Riecken et Stanley Schachter (1956, traduction française : Presses Universitaires de France – PUF, coll. Psychologie sociale, 1993).

  • Engagement (psychologie sociale) (Wikipedia) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Engagement_(psychologie_sociale)

  • Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, de Jean-Léon Beauvois et Robert-Vincent Joule (Presses Universitaires de Grenoble, 1987).

  • Paréidolie (Wikipédia) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paréidolie

Combattre le doute :

Contradiction sur la transmission du Nouveau Testament :

Service militaire et objection de conscience :

  • Pour rester des martyrs, ils avaient refusé le statut d’objecteur de conscience – À propos des relations entre Louis Lecoin et les Témoins de Jéhovah (Comité Louis Lecoin, novembre 2010) : http://louis-lecoin.fr/spip.php?article5&lang=fr

  • Crise de Conscience, de Raymond Franz (Commentary Press, 2003, chapitre 5 : Tradition et Légalisme, pages 135 à 152).

  • Rendons les choses de César à César (La Tour de Garde, 1er mai 1996, pages 15 à 20) : https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/1996332

Souffrance, imperfection et martyr :

Exemple de fuite grâce à des PIMO :

Ressources Épisode #19.5
La vie d'après

Injonctions se couper d'un membre de sa famille exclu :

L'exclusion comparée à une légitime peine de mort :

Les gens du monde comparés à des cafards :

Sciences bibliques :

Autre :

Suggestions
Vous pourriez aussi aimer ...

Échangeons
Commentaires

  1. Ce jour 1er mai, je suis contacté au téléphone par une dame des Témoins de Jéhovah. Les temps Covid sont durs : ils ont interrompus leurs visites à domiciles, elle me propose d’aller visiter leur site internet.
    Fidèle auditeur de cette chaîne je me suis souvenu que les rejeter les confirmaient dans leur croyances vis-à-vis de nous, j’ai alors décidé de la remercier de sa proposition même si je ne suis pas réceptif au message.
    Par réciprocité je lui ai proposé de venir visiter MetaDeChoc et ce podcast 🙂

    1. Ah génial ! Par contre , je m’inquiète beaucoup pour la santé mentale de ma maman qui est témoin de Jéovah . J’étais loin de me douter de cette manipulation …Je suis dégoutée , choquée et surtout comment réagir au mieux ?

      1. Bonjour Nathalie,
        Il n’y a malheureusement pas de recette magique face à cette situation. La seule attitude qui me paraît à peu près applicable (presque) à tous les coups, mais qui est aussi assez frustrante, c’est d’éviter d’aller au conflit, de ne pas critiquer les TJ, de ne pas chercher à faire de la contre-argumentation systématique.
        Il faut aussi savoir relativiser le danger, bien estimer si votre Maman est dans une situation immédiatement dangereuse pour elle et sa famille, ou si elle est juste dans une situation susceptible de l’amener à être victime de dérives, sans que ce soit l’actualité concrète du jour.
        Pour la question des transfusions de sang, par exemple, j’avais discuté avec ma femme de tous les illogismes qu’il y a dans la doctrine, tous les arguments logiques (et même bibliques) CONTRE le refus de soins, etc. Elle était toujours TJ, mais quand est arrivée la période de l’accouchement de notre premier enfant, elle m’avait dit qu’elle voulait éviter la transfusion autant que possible, mais qu’en cas d’urgence, elle voulait vivre et accepterait les soins jugés nécessaires ar les médecins. Voilà, elle était toujours sous influence du groupe, mais elle n’était plus en danger immédiat. Ça peut paraître peu, mais c’est déjà énorme… Mais ça n’a pas été le résultat d’UNE discussion où je lui ai imposé d’entendre ce qu’elle ne voulait/pouvait pas entendre, mais de dix ans d’échanges en apparence anodins, de questions glissées ça et là, à l’occasion, de discussion sur le sens de tel ou tel passage biblique sans lui « mettre les points sur les i » (elle tirait les conclusions elle-même — ou pas– pour ce qui concernait la doctrine des TJ).
        Bref, on n’a jamais rompu le lien, et c’est ÇA le plus important : laisser la porte toujours ouverte, et ne rien faire pour lui donner envie de la refermer, ne rien faire pour que la personne se sente « en danger »… Que la personne sache qu’on est là, qu’elle peut nous parler sans se prendre un « ça m’étonne pas » ou un « je te l’avais bien dit ». Ça implique parfois d’apprendre à se taire quand on a envie de crier… Et rassurez-vous : j’ai ponctuellement échoué, plusieurs fois, même en ayant savamment pensé à l’avance ma « stratégie » générale. Je compatis, donc.

  2. J’apprécie vraiment le propos de vos séries de podcast. Ils nous aident à réfléchir de manière critique sur nos modes de fonctionnement et de pensée. Vous faites un travail très fouillé et très salutaire et, me semble-t’il , assez rare sur les ondes. Je suis aussi extrêmement admirative devant le courage, la lucidité et l’honnêteté intellectuelle de vos témoins. Comment faites-vous pour dénicher ces perles rares ?Je n’ai malheureusement pas assez de temps pour suivre tous vos sujets, mais lorsque c’est le cas, j’écoute tous les chapitres en intégralité et dans l’ordre. J’apprend beaucoup et ne m’ennuie jamais. Je vous souhaite beaucoup de succès. Encore bravo et mille mercis.

    1. Merci de votre intérêt, Isabelle.
      Pour ce qui est du choix de mes intervenant•es, je suis sans pitié ; je ne prends que les meilleur•es ! 🙂

  3. Je suis aussi un ancien « TJ » désormais quadra, je ressens évidemment des similitudes avec Bertrand (même age environ, et même vécu au sein de ce mouvement, même « technique de sortie »). J’ai dévoré ces 5 épisodes, et cela m’a rappelé pas mal de choses de mon enfance et de mon développement, et aussi de m’interroger sur le fait qu’il y ait -ou pas- des impacts résiduels sur mon présent.
    Je pense que des motivations liées à ma personnalité -notamment une approche libérale de l’existence mélée à l’importance de l’affirmation de soi- , m’ont permis d’en sortir en refusant d’être verrouillé sur ma réalisation ou mes domaines d’intérêt. Les sciences, la philosophie (Nietzsche et d’autres), l’opportunité de grandir et de s’épanouir dans le « monde » -et de découvrir qu’il n’est pas si terrible que cela- , de nouvelles amitiés, etc…  m’ont permis de devenir qui je suis (référence au fameux « deviens qui tu es ! »). Le coût -réel- de la sortie a été progressif et nécessaire, et corrélé à de nouveaux « gains ».
    Un message à Bertrand : bravo pour votre courage, vos recherches, la précision de vous décrivez. Je vous souhaite le meilleur pour la suite.
    J’aurais découvert votre série de podcast grace à cet épisode 19 Elisabeth: merci pour votre travail, votre curiosité et votre qualité d’écoute. Je vous souhaite beaucoup de succès.

    1. Bonjour Paul et merci de votre témoignage ; il est important. Je suis heureuse que cette série vous ait parlé et qu’elle nourrisse votre réflexion sur vos modes de pensée.
      Bravo à vous pour votre sortie du mouvement !

  4. je vous écoute du Québec, athée mais toujours intéressé par la pensée critique. Votre émission est très intéressante, félicitations, et je suggère à tous le livre de normand baillargeon: petit cours d’autodéfense intellectuelle.

    1. Bonjour,
      Cela va faire 6 ans que je suis avec mon conjoint, avec qui j’ai eu une petite fille.
      J’ai su dès le début que sa maman est T.J depuis un nombre incalculable d’années.
      Lui, a suivi 2 années d’étude de la bible au sein des T.J et n’a pas souhaité se faire baptiser.
      Malgré ce refus, sa maman est là, sans cesse à lui rappeler, lui marteler comment se tenir, penser, faire,choisir, être etc…
      Que lui même ne sait plus où aller, ou penser et choisir.
      Du coup, les pensées de sa mère sont comme vérité absolue.
      Vu de l’extérieur, ça n’a l’air de rien!
      Au quotidien, c’est atroce car son parcours de réflexion est induis par ce qu’elle a pu lui asséner encore et encore au point d’en être convaincu et de ne pas le critiquer. Surtout pas la toucher!
      Notre vie de couple est épié, commenté, suggéré par elle, avec pour seul argument que nous sommes une famille et que de tout faire, dire, décider se fait ensemble.
      Il m’est très très compliqué de ramener mon conjoint à une distance émotionnelle, intellectuelle de sa maman.
      Elle est intouchable, indiscutable.
      Elle est son gourou !!
      Ceci s’est affirmé lorsque j’étais enceinte, et s’accroît avec le temps…
      Je me sens seule, perdue sans cesse en train de crier à l’intérieur.
      J’ai l’impression de me battre avec quelque chose de plus grand que moi!
      Comment protéger ma fille?
      Comment faire comprendre à mon conjoint que ces pensées sont celles de sa mère, qui sont celles du système ?
      Je sais qu’il est primordial qu’ils ne ferment pas la porte, et de continuer à discuter…
      Trop souvent, j’ai envie de fermer, moi, ma porte !…
      Comment accepter que la personne que l’on aime se fasse du mal, au point d’avoir peur de tout? Un choix devient pénible, au point de choisir l’inaction…
      Je ne sais plus comment l’aider…
      Merci pour votre témoignage, que j’ai dû écouter au moins trois fois afin de bien assimiler ce que cela implique.
      Vous m’avez aider à comprendre, malgré la trouille qui ne s’apaise pas!

      1. Bonjour Alexandra,
        Ce que vous décrivez ressemble effectivement à une relation d’emprise, dont il est toujours difficile de sortir. Dans cette relation, il est difficile de savoir exactement la place que joue le jéhovisme de votre belle-mère : même si une idéologie prenant autant de place dans la vie des adeptes jouera forcément, la relation n’en reste pas moins complexe, faite de multiples engrenages.

        Ces précautions étant posées, je peux vous proposer quelques pistes de réflexion concernant ce en quoi le jéhovisme peut jouer :
        Le jéhovisme fonctionne beaucoup sur le « mythe familial », il imprime des schémas profondément dans l’esprit des enfants à propos de la soumission et respect dûs aux parents (le père est le chef de famille, mais la femme en tant que mère reste une autorité forte sur les enfants). Pour le dire de façon un peu brute, l’enfant n’est jamais appelé à s’émanciper réellement de l’autorité parentale, dans un contexte où 90% ou plus des TdJ adultes jeunes le sont uniquement parce que leurs parents les ont élevés ainsi. Un jeune adulte TdJ aura du mal à distinguer l’obéissance aux parents de l’obéissance à Dieu, tant les deux ont été intriqués dans sa construction.

        Il serait peut-être aussi utile de comprendre POURQUOI votre conjoint n’est pas devenu TdJ. Il n’est pas rare en effet de conserver toute une partie des valeurs et préjugés du jéhovisme même après la sortie, notamment l’idée ou le sentiment d’une « supériorité morale » des témoins de Jéhovah sur le reste du monde : le TdJ est un être courageux, fidèle, c’est une personne fiable, honnête, droite, etc. J’ai constaté dans ma propre famille combien ce préjugé positif peut persister, même quand les faits viennent démentir (les cas de pédophilie et leur traitement ressemblant furieusement à ceux de l’église catholique, par exemple). Du coup, un certain nombre de personnes ayant quitté le mouvement gardent le sentiment que, s’ils sont partis, c’est parce qu’ils ont été « faibles », d’une manière ou d’une autre, et que ceux qui restent, on peut les admirer. Je n’ai aucun moyen de savoir si c’est le cas de votre conjoint, bien sûr, mais ça peut être pour lui une piste à explorer.

        Voilà, je vous offre plus de questions que de réponses, bien sûr, mais j’espère que ce sont de bonnes questions.
        Je suis désolé de lire combien cette lutte vous coûte, j’espère que vous trouverez tous les deux des solutions pour votre couple.

  5. Bonjour ! 
    Merci beaucoup de tout ces différents podcasts très instructif !
    Avez-vous entendu parler de la secte Sôka Gakkai ? IL semblerait que ce soit la troisième secte en France en terme d’adhérents (ressource : https://youtu.be/5lh-gqK6BU0?t=1328
    Une interview potentielle ? 🙂 

  6. Bonjour Elisabeth, bonjour Bertrand,
    Je suis tombé par hasard sur ce podcast qui m’a, en tant qu’ancien TJ, particulièrement intéressé.
    Je retrouve énormément de similitudes entre ce qu’a vécu Bertrand et ce que j’ai vécu personnellement. Nous avons sensiblement le même âge et mes parents ont connu les TJ à la même période que les siens.
    J’apprécie la façon dont il raconte son histoire, car il manifeste ce que beaucoup d’ex TJ ne manifestent pas : de la mesure, de l’équilibre, de l’honnêteté, de la tempérance.
    Comme lui, je pense qu’il ne faut pas confondre le jéhovisme et les Témoins de Jéhovah qui, pour une grande partie d’entre eux, sont des personnes sincères, gentilles et persuadées d’être dans le « vrai »
    Comme Bertrand, aujourd’hui je ne cherche pas à rentrer en croisade contre l’organisation jéhoviste, ce serait peine perdue ..
    J’ai été moi-même un de ceux qui, malgré tous les arguments sensés que l’on pouvait me présenter, était hermétique à toute analyse critique, persuadé de la confiance totale que je devais avoir envers « l’esclave fidèle et avisé ».
    J’espère juste (comme moi, comme Bertrand et comme tant d’autres) que beaucoup de TJ vivront un jour un déclic les poussant à oser porter sur « l’organisation » une analyse objective, factuelle .. qu’ils pourront connaitre « l’organisation »autrement que par les seules informations aseptisées de « l’organisation »..
    Si l’un d’entre lit ce message (ce qui est déjà un indice qu’il commence à se poser des questions), je l’encourage à poursuivre sa démarche !
    Merci Bertrand pour ton courage,  j’espère qu’à la suite de cette émission les choses n’ont pas été trop compliquées pour toi.
    Merci Elisabeth pour ces sujets intéressants que je découvre au fur et à mesure de mes écoutes !
    Bonne continuation à vous 2.

    1. Bonjour Richard, 
      Merci beaucoup pour ton commentaire. Les suites de l’entretien sont exclusivement positives pour l’instant. Beaucoup d’ex-TdJ ont été heureux de se retrouver dans nos échanges, de voir des mots mis sur des choses pas toujours faciles à exprimer quand on est pris par les sentiments, etc.
      À ce jour, je n’ai eu quasiment aucun retour négatif, et je me rends compte que ça m’a fait aussi beaucoup de bien de participer à ce partage.
      Pour l’aspect familial, je n’ai pas particulièrement peur que ma famille tombe sur ces échanges : j’assume tout ce que j’y dis, et s’ils devaient avoir à y redire, c’est qu’ils les auront écoutés, ce qui indiquerait qu’ils ont désobéi aux consignes. Je suis prêt du reste à discuter calmement de tout ce qui pourrait leur poser problème, tout ce qu’ils auraient à y redire. Ce serait une bonne occasion de faire tomber quelques non-dits qui pèsent sur les relations. 🙂
      Merci encore.

  7. Bonjour, merci pour votre travail de qualité, j’ai dévoré les 5 épisodes.
    J’admire le respect de Bertrand vis à vis de cette expérience et des gens qui y sont encore adeptes. Je ne suis pas TJ, mais je vis avec une ancienne TJ, et je dois admettre qu’en écoutant tout ça je prends encore plus conscience de son parcours.

    Bravo et merci encore pour ce partage, et je peux vous dire que beaucoup d’anciens ont écouté 😉

  8. Bonjour,

    la bible n’est pas responsable du manque de recul de certaines personnes.
    L’église catholique reconnait la primauté de l’esprit de la personne sur les textes si ceux-ci causeraient du tort dans leur interprétation.

    Et le chrétien catholique n’est pas appelé à se séparer du monde ni à mépriser ses voisins.

    Hors contexte, on peut faire dire ce que l’on veut à n’importe quelle écriture (magazine, bible, podcast…)

    C’est votre podcast, vous êtes libre de dire ce que vous voulez.
    Cependant quand on prétend défendre l’authenticité, un peu d’honnêteté intellectuelle ne fait pas de mal.

    Votre commentaire sur les catholiques m’a attristé car je l’ai trouvé profondément injuste et méprisant (que savez vous de la profondeur avec laquelle nous abordons les versets de la bible ?)

    1. Bonjour Nicolas,
      je ne prétends pas “défendre l’authenticité“.
      Je ne méprise ni les catholiques ni les témoins de Jéhovah ni quiconque. Je ne juge pas non plus de la “profondeur avec laquelle nous abordons les versets de la bible“.
      Je vois que vous surinterprétez mes propos et ne sais pas exactement lequel de mes propos vous a attristé. Peut-être serait utile de le préciser, en indiquant le timecode dans l’émission. Que l’on sache bien de quoi on parle au juste.

      1. Je suppose que c’est la phrase que vous dites « suivre aveuglément », alors que les catholiques, dans leur majorité, ne font pas du tout cela. La raison a une place capitale dans le catholicisme et l’intelligence aussi. Dans l’enseignement catholique traditionnel (celui d’avant les réformes vatican II), il s’agit toujours de développer l’intelligence, la raison et les talents de l’enfant, dans les limites de ce qui est bien, c’est à dire, pour la vérité, ce qui est juste et le bien commun pour tous. Ceci se vérifie très facilement, intéressez vous à ce qu’a vraiment été la France catholique, en lisant des historiens spécialisés dans l’histoire médiévale. J’ai lu ces textes, dont des textes en ancien français, et à chaque fois j’ai été incroyablement surprise du niveau d’intelligence présent à l’époque au sein de la société, en France tout du moins, car je ne connais pas aussi en détail ce qui s’est passé ailleurs. Ce n’est pas pour rien que la France est un jour devenu un modèle. Ceci ne vient pas de nulle part, c’est l’éducation que l’on donnée aux enfants, et qui est à des milliards d’années lumières des principes new âge que vous dénoncez, à juste titre. Pourquoi d’ailleurs aujourd’hui sommes nous devenus si « fragiles » par rapport aux tromperies ? La réponse est que l’on ne nous forme plus correctement à discerner les choses.

      2. L’intelligence n’empêche en rien le dogmatisme et la vulnérabilité à l’abus, comme souvent évoqué en ces lieux. Cette intelligence que vous invoquez n’a pas empêché la misogynie, le racisme, la censure de toute idée progressiste et le maintien du peuple dans la pauvreté la plus inadmissible.

  9. Deuxième podcast que j’écoute, avec tellement de plaisir, d’impression que tout est limpide, tout est si bien analysé, avec beaucoup de respect. Les questions sont très bien posées, comme on les poserait, avec une douceur et une écoute qu’on ne trouve plus de nos jours. Merci à Bertrand pour son témoignage poignant.

  10. Bonjour, Je suis en train d’écouter les différents témoignages de Bertrand concernant les témoins de Jéhovah. C’est très intéressant. Je découvre votre chaîne, dont mon plus jeune frère m’a parlé. Je vais revenir écouter d’autres enregistrements. bravo et bonne continuation.

  11. Merci de ce témoignage, le récit de Bertrand m’a beaucoup touché, et je suis aussi sensible à la bienveillance dont vous faites preuve, Élisabeth, avec vos invité. Ce qui a fait tilt dans mon cœur de maman et dans ma tête, c’est l’impact que peuvent avoir les croyances de la famille, des parents, sur les enfants. Dans mon quotidien (je suis athée personnellement) j’essaie au maximum de ne pas influencer ce que pense mon fils, en répondant à ses questions mais en précisant que c’est de mon point de vue, et qu’il y a une infinité de manières de penser. Mais je vois aussi qu’il prend tout ce que je dis pour une vérité (il a 3 ans): je nomme un éléphant dans un livre, pour lui c’est un éléphant. Je nomme le bleu, pour lui ça devient le bleu. Je réalise au quotidien l’impact que mes paroles ont sur sa conception du monde, et cela m’effraie parfois. Si désormais je nommais la couleur rose par « olaf », il la nommera ensuite de la sorte. Alors oui il y a des codes qui sont des constantes, et je ne suis pas dans un mécanisme d’imposer mes croyances quand il me demande de nommer les couleurs par exemple. C’est sa façon de croire sans douter à ce que je dis qui est déroutante. C’est un poids pour moi de me dire que je façonne de toutes façons sa pensée. Comment faire en sorte d’enseigner aux enfants l’esprit critique, et ne pas prendre tout ce que je dis pour argent comptant? C’est une question que je me pose au quotidien! Et ce podcast très riche fait que je me pose encore plus de questions, ça chauffe dans mes neurones! Merci !

    1. Un autre Bertrand disait : « Tout le problème de ce monde est que les imbéciles et les fanatiques sont toujours très sûrs d’eux, alors que les gens plus intelligents sont pleins de doute. »

      Si je peux vous rassurer un peu (ou pas), ne vous inquiétez pas : l’âge des certitudes est sans doute nécessaire à leur construction, mais l’adolescence de nos marmots nous fera certainement descendre des piédestaux où leurs enfances nous avaient placés. 🙂

    2. Il est bien normal que votre enfant se fie entièrement à vous à son âge. L’esprit critique se stimule tout au long de la vie et trouve sa place petit à petit sur un socle de confiance en soi. Donc, chaque chose en son temps 🙂 Quoi qu’il en soit, il me semble toujours utile de rappeler comme vous le faites, que votre avis n’a pas forcément valeur de vérité et qu’en fonction du cadre social dans lequel on évolue, les croyances et pratiques diffèrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.