#26

TDI : survivre aux violences dans l’enfance

Avec Maïlé Onfray

Avec cette série en 6 volets, vous allez plonger dans le parcours de vie et l’univers mental d’une personne atteinte de trouble dissociatif de l’identité, autrement appelé TDI.
Je vous préviens, la traversée va être très forte en émotions, voire éprouvante. Si les désordres psychiques et les violences sexuelles vous perturbent trop, je vous conseille de ne pas écouter ce qui suit, ou de trouver le moment approprié pour le faire.

Je me suis rendue dans le Sud de la France pour rencontrer Maïlé. Parce qu’elle fait preuve d’une rare lucidité dans l’analyse de son vécu et de ses mouvements intérieurs, son témoignage est riche d’enseignement.

Au-delà du cas particulier, les sujets qui vont être abordés ici nous touchent toutes et tous, de près ou de loin, et nous permettent en réalité de nous questionner sur notre propre appréhension du monde et sur ce qui se passe dans notre tête.

Mon invitée a tenu à s’exprimer malgré la peur de s’exposer publiquement. Une peur perceptible dans sa voix, et vous comprendrez pourquoi au fil du récit de cette histoire aux multiples facettes. Vous qui allez avoir la chance de l’entendre, je vous demande donc d’observer le plus grand respect dans vos commentaires. C’est important.

Est-ce que le TDI existe vraiment ? Qu’est-ce qu’une amnésie traumatique ? Quels sont les symptômes d’un trouble dissociatif de l’identité et comment peut-on le soigner ? Comment se comporter avec une personne souffrant d’un trouble dissociatif de l’identité ? Que signifie grandir dans une communauté catholique à dérive sectaire ? Comment se libérer de l’emprise d’une secte ?
Toutes ces questions et bien d’autres seront abordées dans l’émission.

1
c
Illustration du chapitre n°1 de la série SHOCKING n°26, qui s’intitule : TDI : survivre aux violences dans l’enfance. Le titre du chapitre est : Qu'est-ce que le trouble dissociatif de l'identité ? Une femme se regarde dans un miroir. Elle le touche du doigt et s’y reflète de manière dédoublée et floue. Il y a des reflets rouges à droite et des couleurs plus sombres à gauche.

Épisode #26.164mn
Qu'est-ce que le trouble dissociatif de l'identité ?

Commençons par poser les bases. D’où vient le trouble dissociatif de l’identité ? Que nous dit la recherche sur le TDI ? Qu’appelle-t-on switch ? À quoi ressemble le quotidien d’une personne TDI ? Maïlé nous introduit à son monde intérieur avec sincérité et générosité.

Timecodes Épisode #26.1

00:01:49Les connaissances scientifiques sur le TDI : DSM 5, CIM, expériences sous IRM, dissociation, prévalence dans la population, hypothèse traumatogénique, trouble de l’attachement, hypothèse iatrogénique, fantasy model, épidémie de diagnostic, HPI, faux souvenir, induction de traumatisme, black-out, viol dans l’enfance, choc du viol, stress post-traumatique, PSTD, TSPT.
00:16:20Le compartimentage de l’esprit : les raisons de la dissociation, conception dimensionnelle, conception structurelle, livre Le soi hanté, parties apparemment normales (PANs), parties émotionnelles (PE), amnésie traumatique, répartition de la charge émotionnelle, cloisonnement cognitif.
00:21:54Qu’est-ce qu'un switch ? : changements d’identité, voix dans la tête, réactivation du traumatisme, expression des différentes parties, le TDI au quotidien, dissociation primaire, dissociation secondaire, dissociation tertiaire, plusieurs parties émotionnelles, plusieurs parties apparemment normales, variété des parties, évolution des parties, intégration des traumas, thérapie pour unifier l’identité morcelée, monde intérieur, inner world, conflits entre les parties.
00:35:41Réalité et fiction sur le TDI : Split, Ratched, What if it works?, psychophobie, peur face à la maladie mentale, schizophrénie, image de tueur en série, outils de diagnostic, psychiatre, centre de psychotraumatologie, psychologue formée au trauma.
00:39:07L’organisation des parties de Maïlé : l’objectif est d’arriver à la fusion des parties, traumatismes récurrents, viols dans l’enfance, le moment du switch, stimulus, moment de flottement, pensées différentes, désirs différents, vision en tunnel, goûts différents, le TDI est un camouflage pour survivre, stéréotypes de genre, ne reconnaît pas son corps, reviviscence du traumatisme.
00:56:21Les comorbidités du TDI : stress post-traumatique, TOC, trouble anxieux généralisé, crises d’angoisse, sentiment de culpabilité, dépersonnalisation, déréalisation, difficulté de dépistage, amnésie dissociative, perte de mémoire du passé ou du présent, dépression, tentative de suicide, trouble de personnalité borderline, addictions.
2
c
Illustration du chapitre n°2 de la série SHOCKING n°26, qui s’intitule : TDI : survivre aux violences dans l’enfance. Le titre du chapitre est : Parler ne tue pas. Il s’agit d’une photo de famille où figure l'invitée, Maïlé, alors qu’elle est enfant. Trois générations différentes sont réunies sur la photo.

Épisode #26.260mn
Parler ne tue pas

Maïlé nous parle du quotidien des personnes TDI et de ce qui l’amène, elle, à témoigner aujourd’hui. Elle dévoile aussi ce à quoi ressemble la vie quotidienne au sein de la secte catholique dans laquelle elle est née.

Timecodes Épisode #26.2

00:01:02L'accompagnement thérapeutique : difficulté du dépistage, établir la confiance, trois phases de la thérapie, mise en sécurité matérielle et psychologique, décoder les traumatismes, faire des projets.
00:06:16La vie d’une personne TDI qui s’ignore : terreur, sensation d’être folle, incompétente, sentiment de solitude, désespoir, évitement, incapacité à prendre des décisions, dépression, phobie des autres parties dissociatives, reviviscences, sensations physiques, voix du violeur, odeurs, perdue dans le temps du trauma, vision manichéenne du monde, violeur affectueux, recherche d’un sauveur, pensées contradictoires, confusion.
00:14:59La difficulté à témoigner : amnésie traumatique, lutte interne, croyances antagonistes, peur de parler, peur de la punition de Dieu, témoigner pour aider les autres, relation de confiance avec les psychologues, documentation sur le cerveau et les émotions, échange mutuel, libérer la parole, être entendue, protéger d’autres enfants, alerter sur les dérives sectaires.
00:24:15Les communautés nouvelles : Église catholique, vie communautaire, partage de temps de prière, film Les éblouis, Renouveau charismatique, sœurs consacrées, prêtres, célibataires, familles, vivre pour les pauvres et les enfants, accueil de SDF, sortis de prison, assistantes sociales, femmes victimes de violences, réfugiés, malades psychiatriques, détournement des soins psychiatriques, sauver le monde, statut des communautés nouvelles dans l’Église, travail non déclaré.
00:31:44L'entrée des parents dans la secte : père paranoïaque, mégalomane, colérique, mère effacée, violences conjugales, noviciat, vœux définitifs, don de tous ses biens à la secte, naissance dans la secte, livre des règles de vie de la communauté, habillement, nourriture, prières, vœux de pauvreté, vivre dans l’Évangile, vivre comme les premiers apôtres, maisons fournies par l’évêché, locaux insalubres, manque d’hygiène, banque alimentaire, secte insérée dans le tissu social, impunité, publicité pour les communautés nouvelles, avantages à vivre dans la secte.
00:41:08La vie quotidienne dans la secte : misogynie, habillement, vie sous surveillance, contrôle du gourou, prosélytisme, peu de contact avec la famille élargie, scolarité en école catholique, pas de signalement.
3
c
Illustration du chapitre n°3 de la série SHOCKING n°26, qui s’intitule : TDI : survivre aux violences dans l’enfance. Le titre du chapitre est : Ce que l’enfant veut nous dire. Il s’agit de la photo de l'invitée, Maïlé, alors qu'elle a 5 ans. Elle a les doigts à la bouche et se tient debout. Un gazon se trouve à l’arrière-plan.

Épisode #26.364mn
Ce que l’enfant veut nous dire

Maïlé raconte avec pudeur et prévenance la folie des événements qu’elle a subis dans la secte catholique qui l’a vue naître. Son récit dévoile en filigrane les mécanismes qui ont permis l’impunité de ses bourreaux.

Timecodes Épisode #26.3

00:01:34Une dérive sectaire caractérisée : culte de la personnalité, diabolisation de l’extérieur, exploitation des personnes, travail non rémunéré, manipulation mentale, violences, dépréciation, love bombing, sourire de façade, manque de sommeil, livre des règles de vie de la communauté, moment de révélation du gourou, connexion à Dieu, autorisations de sortie, délation et surveillance, enfants écartés de leurs parents, déménagements permanents, fin des temps, apologie du sacrifice, soutien de l’Église.
00:17:55Un cadre propice aux abus : difficulté à parler : honte, peur du jugement, bête de foire, méfiance vis-à-vis de la société, interdits émotionnels, négation de soi, encadrement des enfants, soumission et contrôle des adeptes.
00:26:47Les traumatismes subis dans la secte : cages, viols pendant l’enfance et l’adolescence, enfant droguée, reviviscence, inceste, mémoire traumatique, mémoire olfactive, membres privilégiés par le gourou, confession.
00:41:57La gestion dissociative des événements : affection pour le gourou, soumission, sortie du corps, rébellion, passage à tabac, possédée par le mal, exorcisme, repos dans l’Esprit, moine violeur, demander de l’aide, impossibilité de dire.
00:53:13Quelques personnes-ressources : enfant trisomique, réconfort, déménagement au Cameroun, moment d’accalmie, frère adoptif, intégration des ressources en parties dissociatives.
00:59:20Les menaces de mort : pouvoir de vie et de mort sur les adeptes, tuberculose, déménagement en Belgique, scolarisation, problèmes de concentration, terreurs, oublis, méthode Vittoz.
4
c
Illustration du chapitre n°4 de la série SHOCKING n°26, qui s’intitule : TDI : survivre aux violences dans l’enfance. Le titre du chapitre est : Dans le vortex de l’emprise. Il s’agit de la photo de l'invitée, Maïlé, alors qu'elle est une jeune adolescente. Elle se trouve dans une église. Elle porte une toge blanche. Elle nous regarde, souriante.

Épisode #26.462mn
Dans le vortex de l’emprise

Devenue adolescente, Maïlé tente de se rebeller mais le nombre de ses agresseurs augmente. Sa mise sous emprise atteint son paroxysme et la situation semble sans issue.

Timecodes Épisode #26.4

00:01:24Une mise sous emprise généralisée : la peur de la punition de Dieu, croyance aux interdits religieux, le handicap des parties dissociatives, la femme du gourou complice des viols, médecines alternatives, argile, jus de citron, homéopathie, naturopathie, régime Seignalet, croyances New Age, pas de séparation entre for interne et for externe, méconnaissance du catholicisme.
00:17:02L'augmentation du nombre de violeurs : professeur de musique en collège privé catholique, prêtres pédocriminels, rapport de la CIASE, inceste, dissociation, violences conjugales, Fleurs de Bach, menaces de suicide, suicides au sein de la secte, dépression.
00:29:25L’enfer au quotidien : alternance violences / récompenses, sentiment d’être morte, sens mystique des viols, justification des viols, les lapins de Maïlé, acheter le silence, déménagement chez le gourou, viols quotidiens, déni du frère, dissociation, suicide du frère, chantage.
00:46:46Le mariage stratégique : amour de jeunesse, avortement, mariage arrangé, viol conjugal, JMJ, fiançailles, emprise mentale, confusion mentale, riches donateurs, examen vaginal.
5
c
Illustration du chapitre n°5 de la série SHOCKING n°26, qui s’intitule : TDI : survivre aux violences dans l’enfance. Le titre du chapitre est : La puissance de l’autodétermination. On peut voir une personne qui marche vers nous dans un jeu d'ombres et de lumières. L'obscurité ne laisse entrevoir que ses jambes.

Épisode #26.561mn
La puissance de l'autodétermination

Les êtres humains sont complexes et leurs processus cognitifs pleins de surprises. Mon invitée nous raconte le parcours semé d’embûches qui lui a permis de sortir la tête de l’eau. Car oui, au bout du tunnel, il y a un rayon de lumière que la métacognition – la réflexion sur ses propres pensées – va lui permettre de toucher, dans une quête de connaissance d’elle-même et de guérison.

Timecodes Épisode #26.5

00:01:17De l’emprise aux premiers questionnements : 10 ans de mariage, voyage de noces, viol conjugal, aucun espoir d’échapper à ses bourreaux, violences conjugales, banalisation de la violence, garder le lien avec un proche sous emprise, contrôle des contacts et des sorties, les privilèges de la famille du gourou, dénonciation auprès des évêques, soutien de la sœur, formation Montessori, déclic pour partir.
00:15:32Les parties dissociatives de Maïlé : contrôle, observatrices, petite des cages, la bête, hypersexualisation, soumission à l’autorité, croyances religieuses, réactions défensives, refus d’aller travailler, idées noires, tentative de suicide, harcèlement du gourou et sa femme, soutien du frère, capacité d’analyse, métacognition, comprendre ce qu’on pense, nécessité d’appartenir à un homme.
00:32:16Les premiers pas hors de la secte : blackout, recherche de sécurité, astrologue, recours à des psychanalystes, envie de suicide, culpabilisation de la victime, silenciation des victimes, comment choisir son thérapeute ? formation des thérapeutes aux dérives sectaires et à l’emprise mentale, love bombing.
00:41:55La rencontre avec des psys formées : consultation d’une psychologue et deux psychiatres, retrouver la confiance, complémentarité des thérapeutes, test du lien avec l’entourage, recherche d’un sauveur, violentomètre.
00:50:35La prise de distance avec le mari : harcèlement, déménagement à l’étranger, divorce et bataille juridique pour avoir la garde des enfants, test de Rorschach, garde alternée, interdiction de demander justice pour les violences conjugales, amnésie dissociative, oubli des violences conjugales, début de compréhension du TDI.
6
c
Illustration du chapitre n°6 de la série SHOCKING n°26, qui s’intitule : TDI : survivre aux violences dans l’enfance. Le titre du chapitre est : Libérer l’esprit et le corps. Il s’agit de la photo du buste d'une femme, de dos. Elle a un tee-shirt blanc. Elle se trouve dans un champs dont l'herbe haute est verte. Le ciel est sombre et orageux.

Épisode #26.665mn
Libérer l’esprit et le corps

Nous entrons dans le détail du processus thérapeutique et des étapes qui permettent progressivement à l’esprit et au corps de se libérer d’un passé traumatique. C’est alors que le beau détrône la laideur et qu’il nous laisse béat•es devant le spectacle de la vie qui reprend ses droits.

Timecodes Épisode #26.6

00:01:44Les étapes thérapeutiques : aller voir derrière les comorbidités, apprentissage de la métacognition, remontée des souvenirs traumatiques, reviviscences sensorielles, reviviscence des émotions, trouble anxieux généralisé, perte de notion du temps, déni des agressions, acceptation des différentes parties, être doux avec soi-même.
00:13:45L’apprentissage de la liberté : le courage de se battre et de se soigner, fusionner le système, #metoo, la fin du silence, trouver des personnes de confiance, l’importance de l’entourage, réactions de la famille et des amis, sortie d’une dérive sectaire, parler ou tourner la page, déroulement d’un procès pour viol, plainte contre le gourou.
00:26:25Le désendoctrinement par étape : dysfonctionnements en écoles Montessori, harcèlement au travail, problèmes d’encadrement, violence des enseignants, problèmes de sécurité et d’hygiène en écoles Montessori, écoles hors contrat, discours dogmatique, pédagogie très codifiée, Société théosophique, grandes histoires, démon Ahriman, écoles Steiner-Waldorf, contrôle de l’inspection académique, reconversion professionnelle, reprendre possession de son corps par le travail physique.
00:39:58La vie aujourd’hui : meilleure cohésion des parties, moins de switchs, switchs moins intenses, faire évoluer le rôle des parties émotionnelles, distinguer traumatisme et réalité quotidienne, apprendre la nuance, intégration des différentes parties.
00:44:27L’impact des viols sur la sexualité : réactivation de souvenirs traumatiques, accorder la confiance, sentiment d’obligation à avoir des relations sexuelles, se réapproprier son corps, ne pas laisser les violeurs gagner, différence entre orgasme et orgaste, excitation sexuelle non concordante, sentiment de culpabilité.
00:51:33Hospitalisation en centre de psychotrauma : personnel soignant formé, phobies, collaboration des parties dissociatives entre elles, peur du jeu, peur de la vie collective, les ressources du patient.
00:57:13Conseils à l’entourage des personnes TDI : être à l’écoute de l'autre, nommer ce qu’on pense et ce qu’on ressent, dépasser les idées préconçues, ne pas prendre une posture de sauveur, ne pas infantiliser.
01:01:45La Minute stupide.
Icône donation

Grâce à vos dons
Garanti sans pub

Méta de Choc est gratuit, indépendant et sans publicité. Vous pouvez vous aussi le soutenir en faisant un don :

L'émission en bref
Les meilleurs passages

Thème du mème :  | Citation : « L’hypothèse traumatogénique est celle qui fait actuellement consensus concernant les origines du trouble dissociatif de l’identité. Celui-ci est sous-tendu par un trouble de l’attachement désorganisé qui viendrait de traumatismes violents et répétés dans l’enfance. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Le trouble dissociatif de l’identité concerne environ 1 % de la population mondiale. C’est une prévalence comparable aux gens qui ont les cheveux roux, qui sont atteints de schizophrénie ou d’autisme. Le TDI est peu connu et il est vraiment temps que ça change ! » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Il y a en ce moment une épidémie d’auto-diagnostics, due à l’influence des médias. On a pu observer ça avec d’autres pathologies comme le syndrome Gilles de la Tourette.
Il y a aussi des pseudothérapeutes qui font n’importe quoi. Ça ne veut pas dire que le TDI n’existe pas. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « La vie d’une personne TDI qui s’ignore, c’est l’horreur. C’est l’incompréhension de ce qu’on vit et de ce qu’on fait, la terreur constante, l’impression d’être folle, d’être dans un marécage, en train de se noyer. Et un chaos relationnel qui fait souvent fuir l’entourage. » Maïlé Onfray | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Le but principal de la thérapie pour le TDI, c’est d’arriver à un accord interne : que toutes les parties travaillent ensemble, trouvent des compromis… Qu’on réussisse à prendre des décisions, à faire des choses sans qu’il n’y ait plus de hurlements à l’intérieur. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Je suis née dans une communauté nouvelle à dérives sectaires. Des prêtres, des sœurs consacrées, des célibataires et des familles vivaient ensemble dans de grandes bâtisses fournies par l'Église catholique, et y partageaient des temps de prière, de formation et de fête. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Le gourou et sa femme ont organisé un système de délation et de surveillance permanente. Chaque membre scrutait les autres pour voir qui commettait quelle faute, espérant ainsi acquérir des conditions de vie peut-être un tout petit peu meilleures ou participer à une sortie. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « La fin des temps était omniprésente dans la secte catholique où je suis née. En tant qu’enfant, les histoires qu’on m’a racontées parlaient d’enfants sacrifiés ou de saints qui se flagellaient. Et la mort d’un enfant était vue comme la chose la plus merveilleuse au monde. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Quand on essaie de raconter les violences qu’on subit au quotidien mais que c’est mal reçu et qu’on n’obtient pas la protection nécessaire, le trouble dissociatif de l’identité permet de faire comme si de rien n’était ; de ne pas succomber à la terreur et à la douleur. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Le rapport de la CIASE sur les violences sexuelles dans l’Église montre un mode de fonctionnement récurrent : des moines ou des prêtres très actifs et encensés dans leur paroisse, qui sont tout d’un coup déplacés ou mis en retraite anticipée pour étouffer leurs exactions. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « La femme du gourou facilitait les viols et était présente lors de certains ; c’est arrivé qu’elle me tienne les mains ou qu’elle dise à son mari quoi faire. Elle faisait en sorte que les personnes qui auraient pu les surprendre soient occupées ailleurs, à une autre tâche. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Le gourou alternait entre violences et récompenses. Il pouvait me tabasser ou me faire subir des viols extrêmement éprouvants, et en même temps se montrer affectueux et m’accorder des privilèges… Des miettes qui me donnaient l’impression d’être à nouveau vivante, aimée. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Si dans votre entourage, il y a une personne plus ou moins proche d’une dérive sectaire, la chose la plus importante, c’est de garder le lien. C’est ce lien qui lui permettra d’avoir le courage de sortir et de trouver un soutien à l’extérieur. Moi, c’est ce qui m’a aidée. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « J’ai appris que parfois, faire ce que l’agresseur demande — dire que ça nous plaît, sourire, prendre certaines postures sexualisées — peut le rendre un peu moins violent. S’opposer, ne pas faire semblant de se plier peut, au contraire, encore plus nous rapprocher de la mort. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Il est essentiel que les psychologues soient formés à ce qu’est une dérive sectaire pour en identifier les mécanismes dans le récit de patients qui n’ont pas le recul pour mettre des mots sur ce qu’ils subissent et comprendre qu’ils sont dans une situation d’emprise. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « La pédagogie Montessori est très codifiée ; il faut enchaîner certains mouvements, avec telle parole et telle posture. Tout le monde doit faire la même chose avec tous les enfants, sans possibilité de le changer. Ce cadre m’a offert une transition, en sortant de la secte. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Dans le trouble dissociatif de l’identité, chaque partie dissociative a une bonne raison d’être là et d’agir comme elle le fait. La clé, c’est de comprendre pourquoi ! C’est ce qui permettra de toutes les accepter, pour retrouver une cohésion interne, une identité unifiée. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :
Thème du mème :  | Citation : « Si vous avez des troubles dissociatifs ou un TDI, j’aimerais vous dire que vous n’êtes pas seuls ! Les victimes de viol et de pédocriminalité ne se taisent plus. Battez-vous, entourez-vous de personnes de confiance.
Accrochez-vous ! Ne laissons pas les violeurs gagner. » Maïlé Onfray. | Auteur.rice : Maïlé Onfray | Émission : TDI : survivre aux violences dans l’enfance | Image d'illustration :

Ressources
Pour aller plus loin

Ressources Épisode #26
TDI : survivre aux violences dans l’enfance

Ressources sur la santé mentale :

Classification par les manuels professionnels :

Prévalence des troubles dissociatifs :

Recherches neuroscientifiques :

  • Similar cortical but not subcortical gray matter abnormalities in women with posttraumatic stress disorder with versus without dissociative identity disorder, par Sima Chalavi, Eline Vissia et al. (Psychiatry Research Neuroimaging, 2015) : https://doi.org/10.1016/j.pscychresns.2015.01.014
  • Psychobiological characteristics of dissociative identity disorder: A symptom provocation study, par Simone Reinders, Ellert Nijenhuis et al. (Biological psychiatry, 2006) : https://doi.org/10.1016/j.biopsych.2005.12.019
  • A meta-analysis of hippocampal and amygdala volumes in patients diagnosed with dissociative identity disorder, par David Blihar, Anthony Crisafio et al. (Journal of Trauma and Dissociation, 2021) : https://doi.org/10.1080/15299732.2020.1869650
  • Fact or factitious? A psychobiological study of authentic and simulated dissociative identity states, par Simone Reinders, Antoon Willemsen et al. (PLOS ONE Journal, 2012) : https://doi.org/10.1371/annotation/4f2000ce-ff9e-48e8-8de0-893b67efa3a4
  • Dissociative part-dependent biopsychosocial reactions to backward masked angry and neutral faces: An fMRI study of dissociative identity disorder, par Yolanda Schlumpf, Ellert Nijenhuis et al. (NeuroImage clinical, 2013) : https://doi.org/10.1016/j.nicl.2013.07.002

Échelles d’évaluation pour le diagnostic :

Traitement du TDI :

Organisations étudiant la dissociation :

Ouvrages sur la dissociation structurelle et le trauma :

  • Le soi hanté, de Onno van der Hart, Ellert Nijenhuis et Kathy Steele (2e Édition, 2017).
  • Le trauma et le corps, de Kekuni Minton, Pat Ogden et Clare Pain (2e Édition, 2021).

Fictions sur le trouble dissociatif de l’identité :

Les communautés nouvelles :

Dérives sectaires dans l’Église :

Autres dérives sectaires :

Violences :

Accompagnement en psychotraumatologie :

Pour la Suisse

Pour la Belgique

Montessori et sa pédagogie :

Émissions citées :

Suggestions
Vous pourriez aussi aimer ...

Shocking ! #25

Que vaut la psychanalyse ?

Avec Jacques Van Rillaer

professeur de psychologie, déconverti de la psychanalyse

La psychanalyse est-elle fiable ? Est-ce une science ou une doctrine ? Jacques Van Rillaer, professeur de psychologie, nous livre son analyse érudite.

Échangeons
Commentaires

Commentaires (67)

  1. Generationaleatoire
    Il y a 2 ans
    En bon addict de meta de choc, podcast eprouvant mais aussi tres eclairant sur notre maniere de vivre le monde, j'ai hate d'ecouter ce témoignage. Merci d'avance a Élisabeth et Maïlé 😘
  2. Anouck
    Il y a 1 an
    Bravo pour votre courage Maïlé, on vous croit. Merci pour ce témoignage fort et important, j'ai beaucoup de compassion en l'écoutant. Merci aussi à Elizabeth pour l'ensemble de votre travail qui m'apporte beaucoup. Continuez à nous faire réfléchir sur pourquoi on pense ce qu'on pense !
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci de votre intérêt, Anouck.
  3. Alice
    Il y a 1 an
    Un des intérêts de ce témoignage c'est l'information et la prévention qui en découle, il faut qu'un maximum de personnes soient informées pour permettre d'être attentif aux signes éventuels, si il y a un doute il faut agir pour protéger les enfants (et les adultes aussi). Peut-être que ce témoignage pourra sauver des vies, il est horrible à écouter (et ce n'est rien à côté de l'avoir vécu bien sûr) mais ça vaut la peine. Force à Maïlé et à toutes les victimes de violences.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Je suis convaincue que ce témoignage sera utile à de nombreuses personnes.
  4. Alain Ducept
    Il y a 1 an
    Je suis très touché par votre podcast, ce témoignage me fait réagir, miséricorde, compassion. Ça me ressemble très certainement à certains aspects de ma propre histoire. Merci pour votre travail, à toutes les 2 : vous qui recueillez le témoignage, vous qui témoignez. À la semaine prochaine. Gratitude
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Heureuse que cette série vous parle, Alain.
  5. Cyrine
    Il y a 1 an
    Bonjour, Je voulais remercier Maïlé du plus profond de mon cœur de nous avoir "donné" un bout de son histoire. Je l'ai reçu comme un cadeau précieux. Je l'ai écouté avec beaucoup d'amour, beaucoup de bienveillance et de tendresse. C'est une femme magnifique, tellement profonde et intelligente. Elle nous a transmis un témoignage sincère et subtile, je lui suis très reconnaissante. Je voulais simplement lui dire MERCI et lui envoyer tout mon amour. Je lui souhaite beaucoup de bonheur dans la lignée de tout ce qu'elle a déjà construit après avoir traversé un cauchemar qui n'aurait pas du lui appartenir. Egalement merci de l'avoir si bien accompagné lors de ce podcast. Les échanges étaient toujours fluides, sans aucun jugement, dans l'écoute et la bienveillance. Je vous remercie toutes les deux pour ce moment.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci pour ce retour, Cyrine. J'espère que la suite de la série vous plaira.
  6. Gonzalez Eugenia
    Il y a 1 an
    Grand merci por toutes ces explications illustrées par l'expérience de Mailé et l'engrenage avec la théorie sur les troubles dissociatifs, aussi la réflexion des contextes à risque. Merci pour le partage des ressources
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci à vous de votre intérêt.
  7. sophie
    Il y a 1 an
    Je trouve ce témoignage très courageux et très intéressant : les émotions, les faits, et donner un exemple d'une personne avec TDI. J'y retrouve, dans une toute petite mesure, des façons de faire des Témoins de Jéhovah, les violences en moins dans mon vécu.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Oui, il y a effectivement des parallèles à faire. Merci de votre intérêt, Sophie.
  8. Nicole
    Il y a 1 an
    Témoignage fort et bouleversant. Comme d'habitude vous laissez la place aux silences, aux émotions, sans cette fébrilité agaçante des interviews radio ou télé. Je suis en colère que des choses pareilles puissent arriver sans que personne ne veuille s'en apercevoir.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Heureuse que la série vous plaise, Nicole.
  9. isabelle lecourt
    Il y a 1 an
    Bravo et immense respect pour Maïlé, pour son courage et sa force. L'écoute de ces épisodes met en rage devant une telle concentration de pervers, barbares... comment est-ce possible ? J'espère que cette secte catho ne poursuit pas en toute impunité ses activités criminelles ?
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Cette communauté nouvelle est toujours en activité, malheureusement. Merci de votre soutien renouvelé, Isabelle.
  10. Gabriel CC
    Il y a 1 an
    J'écoute ici un témoignage d'un grand courage, et je reste humblement reconnaissant que cette personne ait réussi jusqu'à cet enregistrement à rester debout et continuer vers la vie. C'est profondément inspirant, et je n'oublierai jamais la synthèse qu'elle fait ici de son expérience. J'espère qu'elle sera chaque jour plus zen. Merci Meta de Choc tes podcasts brassent beaucoup de talent, tant d'écoute que de travail de soi-même.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci pour ce retour, Gabriel.
  11. Rebecca
    Il y a 1 an
    Merci à Maïlé pour ce témoignage. Je suis très impressionnée par votre courage, votre force et la profondeur de votre réflexion par rapport à votre parcours et à vous-même. Je suis révoltée, glacée par ce que vous avez vécu, et comme vous je ne comprends pas comment de telles choses peuvent se produire de nos jours, dans notre société. Merci à Elisabeth également d'avoir offert cet espace à Maïlé. Après avoir écouté plusieurs émissions, je suis curieuse de la forme que prennent vos échanges avec les personnes qu'on entend dans les podcasts. De l'extérieur, on a l'impression que vous avez passé six heures d'affilée à discuter, mais j'imagine que ce n'est pas le cas ? Et à quel point préparez-vous la trame de l'entretien à l'avance ? Peut-être avez-vous déjà abordé le "making-of" de votre travail quelque part ?
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci de votre intérêt, Rebecca. Les émissions de Méta de Choc font l'objet d'une documentation poussée et la trame narrative est précisémnent décidée à l'avance, en accord avec mon invité•e. Pour cette émission en particulier, l'enregistrement s'est fait sur deux jours avec une matière finale de 9 heures. Il y a donc ensuite eu un travail de montage important pour décider du 1/3 qui serait enlevé pour arriver aux 6x1h diffusées !
  12. Marine
    Il y a 1 an
    On vous a volé votre enfance Maïlé, votre innocence, votre libre-arbitre. Votre témoignage est très courageux, il est aussi glaçant et je suis choquée de l'aveuglement qu'ont eu les gens qui auraient pu vous aider, de la cruauté de vos bourreaux. Je vous souhaite beaucoup de douceur pour le futur.
  13. Alex
    Il y a 1 an
    Effroyable témoignage. J enrage de savoir ces bourreaux encore en action et j espère très vivement qu ils soient jugés. A commencé par le gourou et sa femme, j espère de tout coeur qu ils seront écroués pour les atrocités qu ils ont commis. Ce sont de dangereux criminels. Les dommages sont inestimables, c est ignoble et barbare. Ils sont auteurs d actes de barbarie. Quelle force de vie depuis la petite enfance à fait preuve Maïlé, toutes ces solutions que son cerveau a trouvé, tout ce cheminement si remarquable. C est une survivante incroyable. Beaucoup d echos sur le conditionnement et l emprise, la manipulation dans l enfance... si facile. Un grand merci pour la richesse de ce témoignage. Hâte d écouter la suite. Alex.
  14. hjt
    Il y a 1 an
    Témoignage douloureux et bouleversant ! Merci, chère Maïlé de vous être confiée, merci de nous avoir livré ce témoignage, qui, je vous le souhaite, allègera au moins un peu votre douleur. Vous êtes une jeune femme épatante, vous avez un recul et une capacité d'analyse incroyables! Vous êtes une battante, une survivante, et comme vous l'a si bien dit votre frère, oui, "on va s'en sortir, soeurette!" Force à vous !
  15. Audrey Bares
    Il y a 1 an
    Merci Maïlé pour ce témoignage édifiant et bon courage pour la suite de ton parcours tu es une warrior et merci Elizabeth pour ces émissions toujours précises qui nous permettent de réfléchir et de comprendre pourquoi on pense ce qu'on pense .....
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci de votre intérêt, Audrey.
  16. Thomas
    Il y a 1 an
    Bonjour, J'ai été ému par le témoignage de Maïlé. Je m'interroge sur l'omission de toute information permettant d'identifier les abuseurs et la communauté dont il est question. Il est assez facile de mettre un nom sur le gourou, son épouse et ses fils, ainsi que sur le père et la mère de Maïlé, et de localiser certaines des maisons dont elle parle et d'autres lieux, comme par exemple la boutique que son père aujourd'hui décédé tenait et à l'étage de laquelle il la violait régulièrement. Une vidéo d'un entretien avec Maïlé réalisée par Sophie Robert est aussi disponible sur Youtube, qui permet avec un peu de recherche d'identifier la communauté et ses fondateurs. Si l'un des objectifs que poursuit Maïlé est d'éviter que des familles et des enfants vivent des abus semblables à ceux qu'elle a vécu, pourquoi protéger l'identité des fondateurs de la communauté ? Je ne comprends pas bien cette discrétion qui me paraît protéger les agresseurs.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Bonjour Thomas, Dire que Maïlé protège l'identité de ses agresseurs est faux et culpabilisant. Votre formulation met d’une certaine façon la faute et la responsabilité sur les victimes qui ne donnent pas le nom de leurs agresseurs (quelle qu'en soit la raison). Par ailleurs, ce n’est pas en disant son nom que le bourreau de Maïlé ira en prison ou que ça protégera les enfants. En revanche, lui, aura la possibilité de la poursuivre en justice. Maïlé suit toutes les voies possibles et légales. Certaines personnes comme vous sont en mesure d’identifier de qui il s’agit et le mot est passé dans le milieu. C’est très frustrant et injuste, mais si Maïlé veut avoir une chance de le faire condamner officiellement, elle doit faire avec les cartes qui lui sont données. Les noms des Duhamel et autres ont été donnés et cela n’a pas fait condamnation, ni qu’ils soient mis à l’écart de la société. C’est à nous tous•tes, observateur•ices de ces exactions d’arrêter de nous dédouaner, et de reconnaître que nous éprouvons de la peur et du rejet, que nous vivons dans un monde qui nous fait peur… Et de faire le choix d'ouvrir les yeux pour identifier et dénoncer les violences autour de nous. Ce que personne n'a manifestement fait au sujet de ce que subissait Maïlé.
      1. Thomas
        Il y a 1 an
        Bonjour Elisabeth, Je n’ai pas écrit que Maïlé protégeait (volontairement) l’identité de ses agresseurs, j’ai écrit que sa discrétion à ce sujet me paraissait les protéger de fait, ce qui paraît d’autant plus inutile que sur la question de la possibilité pour ces agresseurs de la poursuivre (en invoquant la diffamation, j’imagine), l’entretien en dit peut-être suffisamment pour qu’ils puissent se plaindre d’être identifiables et donc diffamés faute de vérité judiciaire établie. Je regrette que ma formulation vous paraisse rejeter la responsabilité sur les victimes qui taisent le nom de leurs agresseurs, ce n’était pas mon intention. Mais je fais les réponses à mes questions… mon commentaire visait surtout à mieux comprendre les raisons de cette omission, pas à en juger. Peut-être avez-vous échangé avec Maïlé à ce sujet, hors micro car il ne me semble pas qu’elle s’exprime longuement sur ce point dans le podcast, et pourriez-vous nous en dire plus ? Deux questions en complément: Y-a-t-il une raison pour laquelle vous ne mentionnez pas dans les sources et ressources l’entretien réalisé par Sophie Robert, qui aborde avec Maïlé le sujet sous un angle un peu différent mais qui éclaire votre propre travail (à mon humble avis) ? Je comprends que, comme pour vos productions précédentes, il s’agit de recueillir la parole d’un témoin ou, comme c’est le cas ici clairement, d’une victime.Avez-vous envisagé (et renoncé peut-être) à confronter les agresseurs ou ceux qui croient encore en eux à cette parole, ne serait-ce que pour montrer leur duplicité ou leur refus de regarder en face ce qui a été commis ?
      2. Élisabeth Feytit
        Il y a 1 an
        Autrice
        1. Toute l'action actuelle de mon invitée vise à dénoncer et faire condamner les personnes qui l'ont violée et torturée, suivant les conseils précis des professionnels qui l'accompagnent dans sa démarche judiciaire. Si cette stratégie ne vous paraît pas juste ou efficace, renseignez-vous sur ce que prévoit la loi. 2. Concernant Sophie Robert, je ne la mentionne pas parce qu'elle exprime publiquement depuis quelques mois des opinions transphobes, et je ne souhaite pas associer son nom à mon travail. 3. Méta de Choc ne propose jamais de débat. Il s'agit toujours de donner la parole à une personne choisie, et non d'une démarche journalistique qui prétendrait à la neutralité ou à la contradictoire.
  17. Thomas
    Il y a 1 an
    Bonjour Elisabeth, et merci de votre réponse, Les professionnels qui accompagnent Maïlé dans sa démarche judiciaire sont certainement plus qualifiés que moi pour la conseiller sur ce qu'il convient de dire et de ne pas dire. Encore une fois, c'est pour mieux comprendre le témoignage de Maïlé que je posais cette question, pas pour lui donner des leçons, je serais bien mal placé pour cela. Il est difficile dans les échanges écrits, en particulier sur les espaces d'échange comme celui que vous proposez ici, d'apprécier les dispositions d'un interlocuteur, les émotions que provoque le discours des uns et des autres, mais je perçois, sans savoir si c'est volontaire de votre part, une forme d'agacement voire d'agressivité dans vos réponses., comme si vous étiez sur la défensive. J'en suis surpris et un peu peiné, car il n'y a aucune intention maligne de ma part. Échangeons, est-il écrit en haut de ce fil de commentaires... ce n'est que de cela dont il s'agit en ce qui me concerne... Merci pour les précisions sur l'absence de débat sur Méta de choc. C'est bien à une démarche journalistique que je pensais en posant la question du "contradictoire", mais je comprends tout à fait que vous ayez fait le choix d'une autre forme. Vous invitez vos auditeurs à exercer leur sens critique, et je ne doute pas qu'ils en fassent usage après avoir écouté le témoignage de Maïlé, comme ils l'ont fait je pense pour les précédentes livraisons de Méta de choc. En ce qui concerne Sophie Robert, je ne connais (un peu) que son travail de déconstruction des balivernes de l'herméneutique freudienne. Je ne savais pas qu'elle avait tenu des propos hostiles aux personnes transgenre (est-ce vraiment le cas?). Je ne suis pas sûr de comprendre en quoi ces prises de position discréditeraient ses autres productions au point de vous faire renoncer à mentionner l'entretien qu'elle a enregistré avec Maïlé sur la question des TDI, mais c'est vous qui décidez qui vous citez ! Bonne continuation, et au plaisir de découvrir bientôt un nouvel épisode.
    1. Sayya
      Il y a 3 mois
      Bonjour Je voulais saluer votre courage et vous remercier de nous avoir ouvert les portes de votre quotidien. Je me suis intéressée au sujet après avoir vu plusieurs témoignages a la télé. Je trouve que vous avez un côté très pédagogue, notamment avec les mots que vous employez et qui permettent de mieux appréhender votre réalité. Merci du fond du coeur de vous être livrée. Le TDI n'est pas a priori un trouble qui existe dans mon entourage immédiat, mais certaines parties de votre témoignage font écho à des mécanismes de survie que développe le cerveau face à la cruauté des hommes. En tant qu'accompagnante de personnes en souffrance psychologique, je trouve que votre courage et votre force donnent de l'espoir. C'est incroyable cette manière dont votre cerveau s'est défendu face à ce qui était censé vous détruire. Merci encore pour votre témoignage, parfois dur à entendre, mais si important.
  18. Florent
    Il y a 1 an
    Quel courage, Mailé. Bravo pour vos combats et votre persévérance. Et merci d’avoir eu la force de venir témoigner. J’ai souvent eu envie de pleurer en vous entendant parler…de peine et de colère et aussi de la positivité communicative dont vos paroles transpirent, malgré ce que vous avez vécu et vivez encore. Rarement un épisode de Méta de Choc aura suscité autant de réactions chez moi. Merci également à toute l’équipe pour votre travail.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci de votre retour, Florent. Je transmets à l'équipe.
  19. Tara
    Il y a 1 an
    Bonjour Élisabeth et Maïlé, Merci énormément pour ce témoignage, quel courage et quelle histoire de vie, merci tellement de nous partager cela c'est si précieux et fort, vous êtes incroyables. Vous êtes toutes deux épatantes et vous représenter à mes yeux des personnes inspirantes et engagées, vous m'aider à avancer. Je vous souhaite une belle continuation et ne manque pas de faire un don pour le podcast de très grande qualité que vous proposez. Des pensées douces depuis le Plateau de Millevaches pour vous accompagner là où vous êtes.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Bonjour Tara, Heureuse que cette série nourrisse votre réflexion. Merci beaucoup pour votre don ! Je vous envoie un contenu secret par mail sous peu :-)
  20. William Sublet
    Il y a 1 an
    C'est l'estomac serré mais rempli de détermination que j'aborde les deux derniers épisodes de cette série bouleversante, Une sorte de besoin viscéral de savoir comment Maïlé à réussi à passer à autre chose, histoire de se rassurer... En tout cas une fois encore méta de choc à atteint son but. Merci à Maïlé, Elisabeth et aux contributeurs
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci de votre écoute, William.
  21. Franck Baulard
    Il y a 1 an
    Bonjour Maïlé, bonjour Élisabeth, Merci à vous toutes et tous pour ce Podcast. Merci à Maïlé pour ton témoignage, je comprends tellement ta démarche et bravo pour ton courage. Dans un de tes buts du Podcast, c'était d'aider les autres à comprendre le mécanisme des dissociations, ton but est atteint, merci. Bien qu'ayant compris la dissociation traumatique en lisant "Gérer la dissociation d'origine traumatique" de Suzette Boon, Kathy Steele et Onno van der Hart, (livre qui m'a sauvé la vie) je n'avais jamais entendu parler du TDI, personne ne m'a expliqué que toutes mes voies dans ma tête étaient "normales", bien que je travaille dessus depuis quelques années maintenant et oui nous pouvons les réconcilier. Merci pour ça Maïlé, et merci pour tout le reste, cela me permet (nous permet) de ne pas devenir fou. Avec toute mon amitié. Franck
    1. Maïlé Onfray
      Il y a 1 an
      Invité•e
      Bonjour Franck, Merci beaucoup pour votre message qui me touche énormément. Savoir que mon récit de vie en aide d'autres à mieux se comprendre et s'accepter est très positif. Je vous souhaite bon courage dans votre chemin de compréhension de vous-même et de votre fonctionnement. Personnellement, je pense que personne n'est fou quelque soit son trouble. La seule folie c'est celle qui fait du mal aux autres. Chaque trouble a ses raisons biologiques, neurologiques, environnementales et/ou traumatiques. Je vous souhaite le meilleur pour la suite de tout coeur. Maïlé Onfray
  22. Matthieu
    Il y a 1 an
    J'ai suivi avec attention tous ces épisodes qui dévoilent la brutalité d'une secte et la force et le courage qu'il faut pour en sortir, pour s'en sortir. Bravo pour la qualité de l'interview et de ce récit courageux. On ne peut qu'être avec Mailé, lui dire combien on voit les fruits de sa ténacité à travers son témoignage. Non seulement on ne peut rester indifférent, mais on a qu'une envie, lui hurler notre soutien et notre admiration pour son combat quotidien.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci pour votre retour, Matthieu.
      1. Matthieu Mollard
        Il y a 1 an
        Merci à vous Elisabeth pour votre magnifique travail salvateur ! Je vous suis régulièrement et continuerai de le faire, même pas mal ! ;-)
      2. Élisabeth Feytit
        Il y a 1 an
        Autrice
        Ahah ! Merci de votre intérêt, Matthieu.
  23. Daniel
    Il y a 1 an
    J'ai déjà commenté sur youtube, ce témoignage est précieux. Je suis admiratif de la force de Maïlé pour travailler à la réunification et au reste. Une petite précision scientifique, qui n'a rien à voir avec le sujet: si les araignées sauteuses existent (Salticidées, Lycosidées). Mais chez nous elles sont toutes petites et mignonnes et on les prend dans les mains. Est-ce que ça peut aider les phobiques je sais pas!
  24. Valerie
    Il y a 1 an
    Merci Maylé d'avoir eu le courage de partager votre histoire, de nous expliquer le trouble que vous avez développé. Vous m'avez bouleversée, remué le cœur et la tête. Vous méritez que le meilleur remplisse enfin votre vie. Je vous souhaite du bonheur des rires et beaucoup d'amour.
  25. Lionel Ancelet
    Il y a 1 an
    Merci Maïlé pour votre courage et votre sincérité. J'ai été bouleversé par votre témoignage. Merci à Élisabeth de l'avoir rendu possible, et de l'avoir partagé ici avec bienveillance et respect. Longue vie à Méta de Choc.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci pour ce retour, Lionel. Heureuse que la série vous ait plu.
  26. SD
    Il y a 1 an
    Bonjour, Podcast très intéressant. Pour les ressources, nous pouvons ajouter l'AFTD qui est l'association francophone du Trauma et de la Dissociation. Nous pouvons y trouver le podcast DissociationS, des événements, des formations et un annuaire de psychothérapeutes formés.
  27. Maël
    Il y a 1 an
    Un commentaire de plus de soutien à Maïlé. Travailleur social en formation, je prend toute conscience de la dynamique de traumatisme et des impacts terribles sur la santé mentale. Je tiens à souligner le courage, qui n'a échappé à personne, de Maïlé de parler de son histoire avec autant d'authenticité. J'ai une grande admiration pour Maïlé pour le travail d'introspection, de recul et de force de vie qui la pousse à continuer à avancer malgré les difficultés. Ces podcasts appuie ma volonté de prendre en compte les personnes que j'accompagne comme des personnes à part entière, dans leur humanité, avec leurs propres souffrances mais surtout avec leurs ressources par et pour elles/eux. Je vous souhaite la plus belle reconstruction, vous êtes incroyable, soyez en sûr. Merci à Méta de choc que je viens de découvrir et qui va dorénavant m’accompagner. Maël
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci pour ce retour, Maël, et bienvenue à vous !
  28. Chris
    Il y a 1 an
    Bravo pour ces entretiens, pour l'honnêteté, la liberté de parole. Je me sens plein de respect pour cette personne qui a fait un énorme travail thérapeutique pour apprendre à exister en dehors de cette histoire gluante, sale et s'autoriser à être elle même...
  29. Mathieu
    Il y a 1 an
    Je suis en train d'écouter le 4ème épisode. Y'a pas de mot je crois. Je découvre clairement ce que sont les TDI et je reste sans voix à l'écoute de l'histoire de Maïlé. Je ne sais pas quoi dire à la hauteur de ce qu'elle raconte. Tout mon soutien pour sa reconstruction.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 an
      Autrice
      Merci de votre écoute, Mathieu.
  30. Salinoc
    Il y a 12 mois
    Dans le premier épisode vous regrettiez l'absence de film traitant de TDI sans être à côté de la plaque. Pour votre curiosité, sachez qu'il existe cependant une œuvre culturelle reconnue pour traiter le sujet avec intelligence, le jeu vidéo Hellblade: Senua's Sacrifice. Il a été fait en collaboration avec des professionnels des maladies mentales ainsi que de personnes atteintes par les troubles représentés : entre autres choses, la protagoniste du jeu entend des voix correspondant à des facettes de sa personnalité, et des personnes atteintes de ce trouble semblent juger l'effet particulièrement bien retranscrit.  Le jeu a aidé beaucoup de joueuses et joueurs (moi compris) à mieux comprendre ces troubles mentaux et ce que subissent ceux qui en sont touchés. Pour un peu plus d'infos voir par exemple ce making-of : https://www.youtube.com/watch?v=s8mLbnaZn60&t=1s
    1. Maïlé Onfray
      Il y a 12 mois
      Invité•e
      Bonjour Salinoc, Je ne connais pas ce jeu car je n'ai jamais joué à des jeux vidéos. Mais j'ai regardé votre lien. Ils parlent d'entente de voix et hallucinations dans la psychose, de schizophrénie donc. Schizophrénie et TDI sont différents en terme de symptômes et de manifestation de symptômes. Le TDI n'est pas une psychose. J'ai questionné des amis et amies qui connaissent ce jeu et ils m'ont dit que Hellblade est un bon jeux parce qu'il a une bonne représentation de la maladie mentale, il ne cherche pas à la romantiser et il suit une histoire intéressante, c'est un bon jeu vidéo à propos du deuil également. C'est un jeu qui a été créé dans le but de partager une expérience d'entente de voix, mais pas tant dans une volonté de voyeurisme, vraiment dans une démarche d'écrire une histoire avec un personnage profond et nuancé, qui entend des voix. En cela c'est bien pour lutter contre la stigmatisation et la psychophobie! Mais si vous souhaitez des films représentatifs du TDI, je vous conseillerais plutôt Ce film "what if it works?" : https://youtu.be/EizkCm_avLs Ou ce court-métrage "petals of a rose" : https://www.dylancrumpler.com/watch-petals-of-a-rose Bonne fin de journée ! Maïlé Onfray
      1. Salinoc
        Il y a 12 mois
        Merci Maïlé pour cette réponse. Désolé d'avoir mélangé psychose et TDI, en effet je constate que je suis loin de connaître suffisamment le sujet ! Le fait que les deux conditions peuvent mener à entendre des voix a dû m'induire en erreur. Quoi qu'il en soit, c'est comme vous le dites un jeu qui contribue à lutter contre la psychophobie en général, et qui mérite d'être connu. A présent je vais m'empresser de voir les films que vous me suggérez, merci beaucoup !
  31. Chloe
    Il y a 12 mois
    Bonjour, je sors d’un TDI après 5 ans d’emdr, de multiples hospitalisations et médication. Je suis une enfant maltraité, votre témoignage est magnifique, j’en aurais été incapable lorsque j’étais atteinte de ce trouble, cela embêtait des identités. Cette maladie est peu connu mais tellement handicapante. Vous avez raison, c’est grâce à ce trouble que nous avons survécu à des milieux hostiles à l’enfance. Dommage que ça ne s’arrête pas une fois en sécurité. Je voulais vraiment vous dire merci car votre témoignage aussi dur qu’il soit est important. Pour le trouble mais aussi pour ce que vous avez vécu. On sent l’émotion et vraiment j’admire votre travaIl et votre courage. Alors juste merci. Et je vous souhaite plein de bonnes choses maintenant.
  32. Augusseau nathalie
    Il y a 10 mois
    Bonjour, J'écoute régulièrement vos podcasts. Le témoignage très prenant de la jeune femme Maïle Onfray, souffrant de TDI, m'a profondément bouleversée. Mais au delà de l'émotionnel, je me suis posée plusieurs questions. Par exemple avez vous rencontré sa sœur, sa mère qui apparemment la soutiennent. Avez-vous pu corroborer les éléments de son récit avec le leur? Je viens de lire le livre de Nicholas P.SPANOS (professeur de psychologie et directeur du laboratoire d'hypnose expérimentale à l'universitCarleton de 1975 jusqu'àsa mort en 1994) "Faux souvenirs et désordre de la personnalité multiple DPM", très documenté, même si certains éléments de la psychiatrie ou de la neurologie ne sont pas abordés, il a le mérite de remettre ce diagnostic de DPM, dans un contexte historique, socio-culturel, politique. Et de se poser des questions sur sa pertinence. Un témoignage aussi poignant qu'il puisse être, est une vérité pour celle,celui qui témoigne certes, cela reste un témoignage et il faut le prendre comme tel. Sans être étayé d'un débat contradictire ou d'un questionnement sur les notions, diagnostics cités, récits faits, le point de vue est quelque peu orienté à mon humble avis Nathalie AUGUSSEAU
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 10 mois
      Autrice
      Bonjour Nathalie, tous les sujets que je traite font l'objet d'une préparation approfondie et de vérifications. Pour répondre à votre question concernant le témoignage de Maïlé Onfray, j'ai rencontré sa mère et été en contact avec deux des psychologues qui la suivent. Merci de votre intérêt.
  33. Lydie
    Il y a 8 mois
    Bonjour Maïlé, je suis bouleversée par votre témoignage, Merci pour votre parole. Vous êtes une guerrière, une battante et une femme extrêmement forte. Vous faites preuve d'une lucidité, d'un recul et d'une intelligence incroyable !!! Le trouble que vous avez a été salvateur en quelque sorte, ce mécanisme du cerveau vous a protégé et vous avez survécu grâce à ça. Cela est difficile d'entendre le mot "trouble" ou "maladie" comme si cela pouvait venir de vous ou connoter quelque chose de péjoratif alors que ce ne sont que des conséquences de leurs actes, tout est entièrement de leurs fautes. Il n'y a aucun dysfonctionnement dans votre cerveau au départ je trouve que c'est tout le contraire dans la symbolique. Cela est absolument nécessaire et salvateur en tout cas de mettre des mots sur les symptômes terribles que vous avez subi en plus à cause d'eux et que vous avez réussi à surmonter. Bravo pour votre force et courage! Je vous envoie tout mon soutien, mon amour, tout le bonheur du monde surtout. Vous êtes un exemple de persévérance, de tolérance, d'humilité et d'humanité. Merci Élisabeth pour la qualité et l'excellence de votre travail, votre respect, votre pudeur et compassion dans votre écoute dans cet entretien est remarquable. Cela est très touchant.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 8 mois
      Autrice
      Merci de votre retour, Lydie. Heureuse que ma démarche vous plaise.
    2. Onfray Maïlé
      Il y a 8 mois
      Invité•e
      Merci beaucoup Lydie!!! Vous lire me fait beaucoup de bien. Oui le cerveau est assez incroyable dans sa façon de réagir, de protéger et aider à survivre... Douce journée à vous ! Maïlé Onfray
  34. Julien
    Il y a 7 mois
    Mailé je suis bouleversé par ton témoignage. Merci. Et bonne continuation dans ton travail personnel. Tu vas y arriver. Courage
  35. Sophie
    Il y a 5 mois
    Sur la représentation du TDI dans la fiction, on peut citer la série Mr Robot dont c'est le véritable sujet, bien qu'il saute moins immédiatement aux yeux que le hacking ou l'anticapitalisme. Je ne sais pas dans quelle mesure le vécu du personnage est conforme à la réalité de ce trouble, mais il en donne en tout cas une image bien différente (et plus positive) de celle d'un dangereux psychopathe. La relation entre les parties d'Elliot est ambiguë mais, en fin de compte, elles sont toutes là pour l'aider à survivre. Sinon, j'espère que les choses s'arrangent pour Maïlé et qu'elle continue d'aller de l'avant avec l'énergie et la force dont elle témoigne dans ce podcast.
  36. Joanne
    Il y a 1 mois
    Un témoignage éprouvant mais nécessaire. Merci pour votre courage, Maïlé. Merci à Élisabeth Feytit pour la diffusion de ce Podcast et pour son écoute bienveillante.
    1. Élisabeth Feytit
      Il y a 1 mois
      Autrice
      Merci de votre intérêt, Joanne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *