#5

Scepticisme et relation d’aide

Avec Laurent Puech et Stéphanie Aubertin

Notre vie professionnelle, tout comme notre vie personnelle, n’est pas exempte de croyances et de fausses informations. Bien au contraire !

Dans une société où le succès est posé comme objectif implicite primordial de toute entreprise, la performance et l’innovation sont des critères omniprésents. Dans ce contexte, la prise de recul nécessaire au scepticisme, c’est-à-dire au doute méthodique, n’est pas facilitée. Il faut agir, réagir, et suivre la tendance du moment, car ne pas le faire, prendre le temps de la réflexion ou tout simplement avoir une posture critique, c’est souvent risquer d’être mal vu par sa hiérarchie ou ses clients.

Chez les personnes travaillant dans les métiers de la relation d’aide, que ce soit dans la santé, le social, la psychologie ou même le coaching, cette pression doublée d’une dimension éthique et morale forte, tend à rendre particulièrement difficile le questionnement des évidences, de ce qu’il est attendu de leur accompagnement.

Laurent Puech, assistant social, et Stéphanie Aubertin, psychologue, sont très attachés à cette notion. Mais comment la mettent-ils en œuvre au quotidien et est-ce toujours pour le meilleur ?

La version podcast

Timecodes de l'épisode

00:02:06Introduction : le million, actualité de la chaîne, relation d’aide, présentation des invités, métacognition, scepticisme.
00:10:31Laurent Puech : violences conjugales, infanticides, féminisme, masculisme, relation à l’Afis, revue Science & pseudosciences.
00:24:44Stéphanie Aubertin : spécialisée dans le haut potentiel intellectuel HPI, test de QI, Comité d’experts de l’ANPEIP, Jeanne Siaud-Facchin.
00:32:00Actualité sur la protection de l'enfance et les violences conjugales : bracelet anti-rapprochement, mon shérif, mémo de vie, évolution du milieu féministe.
00:43:44Questions du Tchat : scientificité des tests de QI, hypothèses cliniques, résultats scientifiques, patientèle HPI, gestion des émotions, adaptation au monde, main-courante pour violences conjugales, aide contrainte, injonctions à la plainte, accueil des femmes trans.
00:55:24Actualité sur le haut potentiel intellectuel : méta-analyse sur l’impact de la douance, thèse sur la réussite scolaire, chaîne YouTube, HPE, émotions, série HPI sur TF1.
01:00:10Pourquoi utiliser le scepticisme : lien au réel, ne pas imposer quoi penser, définir ses objectifs, aider l’autre à identifier ses ressources, proposer de repenser sa manière de voir le monde, documentation scientifique, éviter les stéréotypes.
01:06:38Biais personnels : désir de faire plaisir, projections, besoin de clôture cognitive, autisme, hypersensibilité, intolérance à l’ambigüité, zététique, suspension du jugement, catégorisation, biais de confirmation, biais d’optimisme.
01:20:36Biais professionnels : biais de sélection, biais d’attribution, essentialisation, effet Barnum, biais d’échantillonnage, gérer ses émotions, sympathie, empathie, biais d'autorité.
01:37:18Les obstacles à la mise en pratique du scepticisme : identification à son jugement, refus du questionnement, émotions, divergences de vue avec les collègues et professionnels annexes, croyances du patient, l’aridité de la science, Fanny Nusbaum.
01:50:39Questions du Tchat : baisse des violences conjugales en 2020, effet paillasson, sous-déclaration des violences par les hommes, identifier ses réflexes “non-sceptiques“, face aux croyances de l'individu, supervision dans l’aide sociale, utilisation de l’humour, aide contrainte, alliance thérapeutique, croyances spirituelles chez les collègues.

La vidéo du Live

Timecodes de la vidéo

00:02:05Introduction : le million, actualité de la chaîne, relation d’aide, présentation des invités, métacognition, scepticisme.
00:12:15Laurent Puech : violences conjugales, infanticides, féminisme, masculisme, relation à l’Afis, revue Science & pseudosciences.
00:29:48Stéphanie Aubertin : spécialisée dans le haut potentiel intellectuel HPI, test de QI, Comité d’experts de l’ANPEIP, Jeanne Siaud-Facchin.
00:39:32Actualité sur la protection de l'enfance et les violences conjugales : bracelet anti-rapprochement, mon shérif, mémo de vie, évolution du milieu féministe.
00:53:36Questions du Tchat : scientificité des tests de QI, hypothèses cliniques, résultats scientifiques, patientèle HPI, gestion des émotions, adaptation au monde, main-courante pour violences conjugales, aide contrainte, injonctions à la plainte, accueil des femmes trans.
01:08:06Actualité sur le haut potentiel intellectuel : méta-analyse sur l’impact de la douance, thèse sur la réussite scolaire, chaîne YouTube, HPE, émotions, série HPI sur TF1.
01:14:37Pourquoi utiliser le scepticisme : lien au réel, ne pas imposer quoi penser, définir ses objectifs, aider l’autre à identifier ses ressources, proposer de repenser sa manière de voir le monde, documentation scientifique, éviter les stéréotypes.
01:22:33Biais personnels : désir de faire plaisir, projections, besoin de clôture cognitive, autisme, hypersensibilité, intolérance à l’ambigüité, zététique, suspension du jugement, catégorisation, biais de confirmation, biais d’optimisme.
01:40:06Biais professionnels : biais de sélection, biais d’attribution, essentialisation, effet Barnum, biais d’échantillonnage, gérer ses émotions, sympathie, empathie, biais d'autorité.
02:01:41Les obstacles à la mise en pratique du scepticisme : identification à son jugement, refus du questionnement, émotions, divergences de vue avec les collègues et professionnels annexes, croyances du patient, l’aridité de la science, Fanny Nusbaum.
02:19:02Questions du Tchat : baisse des violences conjugales en 2020, effet paillasson, sous-déclaration des violences par les hommes, identifier ses réflexes “non-sceptiques“, face aux croyances de l'individu, supervision dans l’aide sociale, utilisation de l’humour, aide contrainte, alliance thérapeutique, croyances spirituelles chez les collègues.
Icône donation

Garanti sans pub
Grâce à vos dons

Méta de Choc est gratuit, indépendant et sans publicité. Vous pouvez vous aussi le soutenir en faisant un don :

Ressources
Pour aller plus loin

Ressources Épisode #5
Scepticisme et relation d’aide

Laurent Puech :

Stéphanie Aubertin :

Fonctionnements cognitifs :

Sujets abordés par Laurent Puech :

Sujets abordés par Stéphanie Aubertin :

  • ANPEIP : http://www.anpeip.org

  • Can You Ever Be Too Smart for Your Own Good? Comparing Linear and Nonlinear Effects of Cognitive Ability on Life Outcomes, par Matt I Brown & al. (Perspect Psychol Sci., mars 2021) : https://doi.org/10.1177/1745691620964122

  • Cognitive and environmental predictors of academic skills in French middle school students, par Ava Guez (thèse de doctorat, octobre 2020) : http://www.theses.fr/s247784

  • Are high-IQ students more at risk of school failure? par Ava Guez & al. (Intelligence, november 2018) : https://doi.org/10.1016/j.intell.2018.09.003

  • L’hypersensibilité. Qu’est-ce qu’elle cache ? par Stéphanie Aubertin (novembre 2020) : https://youtu.be/uTvVuVqIdig

  • Need for closure and dealing with uncertainty in decision making context: The role of the behavioral inhibition system and working memory capacity, par Aneta Czernatowicz-Kukuczka & al. (Personality and Individual Differences, novembre 2014) : https://doi.org/10.1016/j.paid.2014.06.013

  • Empathy Is a Protective Factor of Burnout in Physicians: New Neuro-Phenomenological Hypotheses Regarding Empathy and Sympathy in Care Relationship, par Bérangère Thirioux & al. (Front Psychol., 2016) : https://doi.org/10.3389/fpsyg.2016.00763

Suggestions
Vous pourriez aussi aimer ...

Story ! S01 E04

Bientôt la fin, et après ?

Avec les auditeurs de Méta de Choc

En 7e et 8e semaines de confinement, comment les auditeurs entrevoient-ils la fin de cette période faites de joies, de peines, de monotonie et de révélations ?

Story ! S01 E05

En liberté conditionnelle

Avec les auditeurs de Méta de Choc

Ça y est ! Le déconfinement est arrivé. Que sont devenues nos espoirs et nos peurs au moment où tout devait basculer, où la liberté devait reprendre ses droits ?

Échangeons
Commentaires

  1. Je viens de voir passer à nouveau une attaque contre une personnalité publique. Sans plainte officielle. Et suite à l’écoute de votre échange je me sens complètement démunie…j’entends la sagesse de la parole de Mr Puech qui dit qu’on doit laisser la victime faire son choix pour qu’elle ne soit pas à nouveau « portée » par la décision de quelqu’un d’autre. Mais comment va t-on se débarrasser de certains comportements si les victimes ne portent pas plainte ? Si elles n’y arrivent que des mois voire des années après ? Quand il n’y a plus de preuve sinon une déclaration contre une déclaration ?

    1. Bonjour Virginie, faire cesser des comportements peut passer par plusieurs pistes : éducation de toutes et tous, favorisant la capacité à se positionner et se défendre de la part des personnes victimes de ces agressions, sanction lorsqu’il y a preuve des actes, accompagnement psycho-social des personnes qui produisent ces actes, etc. Autant de pistes qui ne passent pas par la plainte. D’ailleurs, une plainte n’est pas une solution en soi, et même une plainte avec condamnation ne règle parfois pas grand chose, tant du côté de l’auteur que de la victime. D’où l’importance que la personne victime puise faire son choix, c’est à dire celui qu’elle considère comme le plus adapté à répondre concrètement à sa situation. D’un point de vue éthique de la relation d’aide, on ne peut utiliser la victime en la poussant à faire ce qu’elle ne veut pas faire dans le but d’attraper l’auteur. Le seul objectif est celui d’aider cette personne dans le chois qu’elle va faire librement, que ce soit un dépôt de plainte et/ou une autre piste d’action. Bien à vous. Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.